Alain Juppé se pose en challenger de la primaire : "Dimanche, ce sera une autre surprise"

Publié à 23h17, le 20 novembre 2016 , Modifié à 23h34, le 20 novembre 2016

Alain Juppé se pose en challenger de la primaire : "Dimanche, ce sera une autre surprise"
© AFP

Alain Juppé a nettement été devancé par François Fillon, avec plus de 15 points de retard ce dimanche 20 novembre au premier tour de la primaire de la droite. Pour autant, le maire de Bordeaux n’entend pas renoncer, quand bien même certains responsables Les Républicains, comme Marc-Philippe Daubresse, entendent passer outre un second tour. Devant ses partisans réunis dans son QG parisien Alain Juppé s’est projeté vers le second tour de la primaire :

 

"

J’ai décidé de continuer le combat pour tous ceux qui croient en moi, pour mes convictions, pour l’idée que je me fais de la France (…) C’est un combat projet contre projet qui s’engage. Ce premier tour constitue une surprise. Dimanche prochain, si vous voulez comme je le veux, ce sera une autre surprise.

"

L'ancien Premier ministre (1995-1997) souhaite "rassembler". "Je veux rassembler autour de réformes crédibles et équitables, rétablir le plein emploi et l’autorité de l’Etat, pour tous les Français (…) Je veux des réformes modernes qui préparent l’avenir plutôt que de cultiver la nostalgie du passé, des réformes vers le chemin d’une stricte égalité entre les hommes et les femmes, d’une nouvelle croissance, d’une transformation numérique avec Nathalie Kosciusko-Morizet", a-t-il déclaré. 

En vue du second tour, dimanche 27 novembre, Alain Juppé a uniquement reçu le soutien de NKM. En attendant peut-être celui de Jean-François Copé. Bien maigre pour pouvoir espérer renverser la donne. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus