Après dix jours d'attaques contre le livre "Tous à poil", Jean-François Copé lui reproche désormais de promouvoir "l'égalitarisme"

Publié à 11h14, le 18 février 2014 , Modifié à 11h20, le 18 février 2014

Après dix jours d'attaques contre le livre "Tous à poil", Jean-François Copé lui reproche désormais de promouvoir "l'égalitarisme"
Jean-François Copé le 9 février dans Le Grand jury sur RTL et LCI (montage via images LCI).

Cela fait près de dix jours que Jean-François Copé a lancé son offensive contre le livre jeunesse Tous à Poil. Dix jours que le patron de l'UMP, presque seul dans sa guerre contre l'ouvrage, fait évoluer son argumentaire.

Invoqué le 9 février pour illustrer les dérives d'une supposée "théorie du genre" imposée par le gouvernement, Tous à poil est devenu le mercredi suivant une "production idéologique" tout droit venue de Karl Marx, puis un bouquin promu par une association de gauchistes voulant défendre "la lutte des classes".

Invité de RTL ce 18 février, Jean-François Copé poursuit dans cette logique, évitant toutefois d'utiliser de nouveau toute référence, un poil exagérée, à Marx ou à la lutte des classes. Il décrète désormais que Tous à poil promeut un dangereux "égalitarisme":

Ce livre a été prescrit par une association de parents d’élèves présentée comme parfaitement apolitique et qui était présidée par quelqu’un qui a été candidate à la Ligue communiste révolutionnaire.

Je comprends mieux moi pourquoi dans ce livre on préconisait de déshabiller un PDG, un policier et une enseignante. (...)

Le fait de choisir de mettre à nu des personnes qui incarnent l’autorité, sous couvert d’égalité, c’est de l’égalitarisme. Ce n’est pas la manière de faire pour un enfant qui a besoin de repères et ces repères passent par l’autorité.

Rappelons, comme nous l'avons déjà écrit ici, que si une ancienne candidate de la LCR aux législatives est bien membre de l'association de parents d'élèves, il ne s'agit pas de sa présidente et qu'une dizaine de parents  établissent chaque année, depuis 2003, leur liste d'ouvrages jeunesse conseillés. Cette liste a été reprise par les centres de documentation pédagogique de Drôme et d'Ardèche dès 2009 puis par le site des ABCD de l'égalité en 2013.

[>> A lire également sur le Lab, le témoignage de Cécile Moulain, membre de l'association mise en cause par Jean-François Copé]

Rappelons également que la maîtresse, le PDG ou le policier ne sont pas les seules personnes déshabillées dans ce livre puisqu'on peut aussi y voir dessinés un bébé, une baby-sitter, des voisins, une boulangère ou encore une équipe de foot.

Jean-François Copé a un autre argument : l'expression "tous à poil" n'est pas tip-top pour les enfants. Il l'avait déjà dit lors d'une discussion avec des militants filmée par Libération le 12 février, il le redit sur RTL :

Ce qui m’a gêné c’est le choix d’utiliser d’abord un mot, "à poil", qui n’est pas le mot le plus adapté de la langue française pour parler de la nudité. On essaye d’apprendre aux enfants à s’exprimer bien.

Argument final, Jean-François Copé pense avoir la preuve que "quelque part, [il a] raison" :

Ce livre a été retiré de la liste des livres de l’ABCD de l’égalité par le gouvernement. C’est donc bien que quelque part j’avais raison. Ça a été fait en catimini.

Les choses sont en réalité un peu plus compliquées. Recommandé  jusqu'au 13 février dans la rubrique "activités pédagogiques" du site des ABCD de l'égalité, Tous à poil a subi un changement de catégorie pour n'être plus considéré que comme une "ressouce complémentaire". Une façon pour l'Education nationale de "montrer qu'il y a deux niveaux de ressources".

[>> notre décryptage par ici]

Mais cette recatégorisation concerne l'ensemble de la bibliographie jeunesse présente sur le site. On ne peut donc pas affirmer, comme le fait le patron de l'UMP, que Tous à poil a subi un traitement particulier et laisser entendre qu'on ne trouve plus trace de l'ouvrage sur le site.

La polémique lancée par Jean-François Copé a en revanche bien conduit l'Education nationale et le ministère des Droits des femmes a prendre quelques distances avec l'ensemble des listes de livres conseillés sur le site des ABCD.

Du rab sur le Lab

PlusPlus