Arnaud Montebourg éliminé dès le premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire

Publié à 20h40, le 22 janvier 2017 , Modifié à 23h29, le 22 janvier 2017

Arnaud Montebourg éliminé dès le premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire
Arnaud Montebourg © LIONEL BONAVENTURE / AFP

CHALUUUUUT – C'est la surprise de ce premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire, ce dimanche 22 janvier : Arnaud Montebourg est éliminé. Avec 17,62% des voix, l'ancien ministre du Redressement productif est devancé par Benoît Hamon (36,21%)Manuel Valls (31,19%), selon des chiffres encore partiels.

Comme en 2011, Arnaud Montebourg regardera le second tour de la primaire depuis son canapé. Mais comme en 2011, le troisième homme est élevé au rang de faiseur de roi. Si l'on sait depuis longtemps que l'ex-ministre n'est pas Surperman, il a cependant entre les mains un immense pouvoir, ce qui comme chacun sait implique de grandes responsabilités : le finaliste auquel Arnaud Montebourg apportera son soutien se retrouvera, de fait, en position de force.

Il y cinq ans, le socialiste avait décidé de soutenir François Hollande face à Martine Aubry alors même que ses idées se rapprochaient plus volontiers de celles de la maire de Lille. Il avait effectué son choix avoir écrit une lettre "aux impétrants".

Cette fois, Arnaud Montebourg devrait logiquement choisir Benoît Hamon. Ou alors on n'y comprend plus rien…

[BONUS TRACK]

Et puis vous vous souvenez quand Arnaud Montebourg était hyper confiant pour cette primaire ? C'était il y a à peine deux mois. Selon des propos privés rapportés par Le JDD le 6 novembre (avant qu'Hollande ne renonce et que Valls ne candidate, donc), il avait roulé des mécaniques : 

 

Hollande, je vais le taper. Ce sera du 60-40. [...] Et Valls ? Il sera encore plus facile à battre.

Ne jamais vendre la peau de l'ours... 

Du rab sur le Lab

PlusPlus