Attentats: Eric Ciotti veut pouvoir supprimer les allocations familiales pour les enfants n'ayant pas respecté la minute de silence

Publié à 10h48, le 15 janvier 2015 , Modifié à 10h48, le 15 janvier 2015

Attentats: Eric Ciotti veut pouvoir supprimer les allocations familiales pour les enfants n'ayant pas respecté la minute de silence
© AFP

Au moment où l'UMP publie douze propositions pour lutter contre le terrorisme, parmi lesquelles l'instauration d'une peine de crime d'indignité nationale, Eric Ciotti ressort quant à lui une solution qui lui est chère : la possibilité de supprimer les allocations familiales pour certaines familles.

Le député UMP des Alpes-Maritimes propose cette fois-ci d'en priver les familles dont les enfants n'ont pas respecté la minute de silence en classe, en hommage aux victimes des attentats terroristes :

En 2010, le même Eric Ciotti avait fait voter un texte de loi permettant notamment de suspendre les allocations familiales en cas d'absentéisme de l'élève. Une disposition supprimée par une proposition de loi PS en janvier 2013. La ministre déléguée à la Réussite scolaire, George Pau-Langevin, avait jugé la loi Ciotti "injuste et inefficace dans plus de 80% des cas". Sur 619 suspensions d'alloc', 142 avaient été redonnées aux familles grâce à un retour de l'élève à l'école.

Selon Najat Vallaud-Belkacem, environ 200 incidents dans les établissements scolaires sont remontés au ministère de l'Education nationale, en grande partie lors des tentatives de minutes de silence. Une quarantaine de ces incidents ont été remontés à la police et à la justice.

Du rab sur le Lab

PlusPlus