Au moment où Darmanin et Solère rejoignent LREM, les Constructifs lancent leur parti

Publié à 09h26, le 26 novembre 2017 , Modifié à 09h46, le 26 novembre 2017

Au moment où Darmanin et Solère rejoignent LREM, les Constructifs lancent leur parti
Franck Riester. © AFP

Ça bouge à droite. Avant même l’élection de Laurent Wauquiez à la présidence de LR, il y a beaucoup de mouvement. Ainsi, ce dimanche 26 novembre, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et Thierry Solère ont adhéré à la République en marche d’Emmanuel Macron alors qu’on les attendait éventuellement comme des piliers d’un nouveau parti des Constructifs.

Face à ce coup dur, les Constructifs ont accéléré le mouvement et décidé ce dimanche aussi de lancer leur parti, depuis plusieurs semaines dans les cartons. Ainsi, Le Figaro publie la tribune fondatrice de ce nouveau parti, "Agir, la droite constructive" dont la marque avait été déposée début octobre par le député Franck Riester. "Le nouveau parti de droite est officiellement créé ce dimanche par une vingtaine de Constructifs qui n'adhèrent pas à La République en marche", écrit Le Figaro

Parmi les membres de ce nouveau parti figurent des élus "Constructifs" dont certains sont toujours encartés à LR. On trouve ainsi pèle-mêle Franck Riester, Frédéric Lefebvre, Fabienne Keller, Laure de La Raudière, Pierre-Yves Bournazel ou encore Alain Chrétien.

Thierry Solère, un temps à la manœuvre dans cette affaire, explique au JDD pourquoi il a choisi de rejoindre LREM plutôt que de se lancer dans cette aventure. "Je ne veux pas mettre mon énergie à reconstituer des vieilles formations politiques", dit-il, ajoutant qu’il veut mettre cette énergie "à la reconstruction du pays".

Du rab sur le Lab

PlusPlus