Bayrou promet de "tout faire pour aider" Macron (mais il ne dit pas encore comment)

Publié à 19h52, le 23 février 2017 , Modifié à 19h55, le 23 février 2017

Bayrou promet de "tout faire pour aider" Macron (mais il ne dit pas encore comment)
© Capture d'écran images BFMTV

Emmanuel Macron a rapidement "accepté l’offre d’alliance" de François Bayrou mercredi 22 février. Le président du MoDem soutient donc désormais pour la présidentielle le candidat d’En Marche! Les deux hommes ont échangé ce jeudi 23 février pendant plus d’une heure dans un restaurant parisien et ont fait une déclaration commune devant les médias à l’issue de cette rencontre. Interrogé par une journaliste sur la façon concrète dont le soutien de François Bayrou allait se matérialiser durant la campagne, le maire centriste de Pau ne s’est pas étendu sur le sujet. Il a tout juste déclaré :

 

 

"

Mon rôle est très simple : je vais tout faire pour aider. Il y a un candidat, je n’ai jamais accepté l’idée de ticket ni quand j’étais moi-même en situation d’être candidat ni après.  

"

Pendant des mois, François Bayrou avait multiplié les critiques contre Emmanuel Macron, le qualifiant notamment "d’hologramme". L’ancien candidat à la présidentielle de l’UDF puis du MoDem a évoqué ces attaques, en les minimisant un peu, estimant ainsi que "ce n’était pas si dur que ça, c’était un peu vigoureux". Voilà ce qu’a déclaré ce passionné de rugby :

 

 

"

Il nous a semblé que si on faisait ce geste de dire : on a eu des différences, on a même peut-être eu des divergences, on a peut-être même eu des mots de part et d’autre qui étaient un peu rugby, on va dire ça, c’est-à-dire un peu mêlé ouverte, mais il y a des moments où on est obligés de dépasser tout ça.

"

Un peu plus tard, François Bayrou a précisé que "ce n’est pas un secret que nous avons des différences, des nuances et il est bon qu’il en soit ainsi. On a dit des choses assez franches les uns sur les autres". Emmanuel Macron a pour sa part assuré ne pas en vouloir au chef de file des centristes. "La période que nous vivons, elle impose d’avoir un peu de force d’âme et de caractère", a-t-il insisté.

 

[BONUS TRACK] Le point commun entre Bayrou et Macron ? Les Pyrénées

Le rapide rapprochement entre Emmanuel Macron et François Bayrou a surpris beaucoup de monde. Lors du point presse entre les deux hommes, le maire de Pau a toutefois évoqué un point commun avec l’ex-ministre de l’Economie : les Pyrénées, et plus précisément la commune de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Il a lancé :

 

"

Curieusement Emmanuel Macron, il a l’air comme ça de quelqu’un plutôt du nord de la Seine mais en réalité sa grand-mère est des Pyrénées. Je veux vous rappeler que les Guignols autrefois prétendaient que j’avais une grand-mère à Bagnères-de-Bigorre. Pour moi c’était faux mais pour lui c’est vrai. Je salue au passage d’ailleurs le maire de Bagnères-de-Bigorre qui est un ami à tous les deux. Donc nous avons quelque chose qui comme ça, ataviquement, nous relie tous les deux aux Pyrénées et c’est donc très franchement que nous nous parlons et parfois très franchement que nous pouvons avoir des différences. C’est très important que nous ayons la franchise de les exprimer.

"

Un peu de pub pour les Pyrénées, sa région natale, un coucou au maire de Bagnères-de-Bigorre et cette précision sur un point commun entre les deux : François Bayrou a donc fait d’une pierre trois coups.

Du rab sur le Lab

PlusPlus