Benoît Hamon ne participera pas à "Une ambition intime" sur M6 qui ne correspond pas à "sa vision de la politique"

Publié à 17h40, le 17 octobre 2016 , Modifié à 17h41, le 17 octobre 2016

Benoît Hamon ne participera pas à "Une ambition intime" sur M6 qui ne correspond pas à "sa vision de la politique"
© Photos AFP et @M6

Participer ou pas à "Une ambition intime" ? Ils sont nombreux à avoir déjà dit oui à Karine Lemarchand. Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, Bruno Le Maire ou encore Arnaud Montebourg ont eu droit à leur discussion sur le canapé avec l'animatrice de M6pour parler de tout... sauf de projet politique. Et c'est là que ça coince pour Benoît Hamon. Le candidat à la primaire du PS qui se qualifie de "breton pudique" a décliné l'invitation. Dans un communiqué publié ce lundi 17 octobre, il explique à propos de cette émission :    

"

Sa qualité et les téléspectateurs qui s’y intéressent ne sont pas en cause : ce format ne correspond simplement pas à ma vision de la politique. Il serait incohérent pour moi de reprocher à l’élection présidentielle d’ignorer les enjeux fondamentaux de notre pays tout en participant à ce qui s’apparente à un casting de de l'homme providentiel. Verser une larme ou révéler une part choisie de mon intimité ne diraient rien de ma capacité à entendre les préoccupations des Français et d’y répondre. Ce chemin, celui de la sobriété, n’est pas celui de la facilité, mais il correspond à mes convictions profondes

"

Dans un entretien en octobre à la revue Charles, il racontait "personne n'a vu ma compagne. Il n'y a aucune photo de mes enfants dans la presse". D'autres qui se disent avares de confidences personnelles en revanche y ont trouvé un intérêt. Ainsi Cécile Duflot, candidate à la primaire EELV a expliqué avoir entendu "pour la première fois sa mère et sa sœur" parler de son enfance. En ce qui concerne François Hollande, Jean-Marc Ayrault lui a déconseillé toute participation. Le ministre de François Hollande expliquant : "Je lui ai, à chaque fois qu’il y a eu ces hypothèses-là (participer à des émissions plus intimistes, ndlr), toujours déconseillé de le faire. Je pense que ça n’apporte rien sur le plan des idées et des programmes. C’est assez consternant."  

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

>> Une Ambition intime : L’émission de Karine Le Marchand est-elle trop complaisante avec les politiques ?

>> Audiences TV : joli succès pour "Une ambition intime" de Karine Le Marchand

Du rab sur le Lab

PlusPlus