BFMTV envisage de ne plus diffuser les Facebook lives de l'Élysée (et cela amuse le chargé de com' numérique de l'Élysée)

Publié à 16h27, le 18 octobre 2017 , Modifié à 09h59, le 21 octobre 2017

BFMTV envisage de ne plus diffuser les Facebook lives de l'Élysée (et cela amuse le chargé de com' numérique de l'Élysée)
© Capture BFTMV

C'est l'une des nouveautés de la présidence Macron : les déplacements du chef de l'État sont couverts par la presse traditionnelle mais également par le service de communication de l'Élysée, qui diffuse la plupart du temps des images sur la page Facebook officielle de la présidence.

Cela n'est pas un plus. Parfois, le canal officiel se substitue purement et simplement aux médias traditionnels, comme ce fut le cas notamment lors de la venue en France du président américain Donald Trump. Déjà durant la campagne présidentielle, les seules images du candidat Macron face aux salariés de Whirlpool d'Amiens étaient celles de son Facebook officiel, comme l'a noté Quotidien mardi 17 octobre. Les chaines d'info se sont donc retrouvées plusieurs fois à devoir diffuser, faute de mieux, les images fournies par la présidence de la République.

Cette situation inédite pousse BFMTV à s'interroger. Auprès de Quotidien, le journaliste de la chaine info Mathieu Coache explique que "le problème de ces images, c'est qu'elles sont filmées par des collaborateurs du président de la République qui montrent ce qu'ils veulent et qui coupent quand ils veulent". "Donc on n'a aucun contrôle sur ces images", ajoute le reporter. Il poursuit :

 

"

C'est un débat qu'on a au sein de la rédaction. C'est une nouvelle façon de communiquer de l'Élysée. Il a fallu qu'on s'adapte. On a diffusé ces images. Plusieurs fois. Mais on s'interroge. Et surtout on se dit qu'on arrêtera peut-être de les diffuser si l'accès au Président devient trop difficile.

"

À voir ci-dessous en vidéo :

La situation semble en tout cas amuser Missak Kéloglanian. Le chargé de communication numérique pour Emmanuel Macron qui a retweeté, sur message suivant : "Rip BFM, bonjour Facebook lives", publié sous le reportage de Quotidien.

capture

Un partage rapidement annulé.

Oupsi.

Du rab sur le Lab

PlusPlus