Boris Vallaud ne se sent pas la "légitimité" pour "prendre la tête du PS"

Publié à 09h27, le 06 novembre 2017 , Modifié à 09h27, le 06 novembre 2017

Boris Vallaud ne se sent pas la "légitimité" pour "prendre la tête du PS"
Boris Vallaud. © Capture d'écran France 2.

BREF - Depuis son élection comme député en juin, le socialiste Boris Vallaud est régulièrement encensé par ses pairs et placé en première ligne parmi les 31 députés PS rescapés à l’Assemblée nationale. Au point d’être régulièrement cité pour être candidat à la succession de Jean-Christophe Cambadélis comme Premier secrétaire du PS.

Alors que les ambitions s’aiguisent et que les prétendants s’activent en coulisse, Boris Vallaud renonce à "prendre la tête du Parti socialiste". "C’est aimable de la part de ceux qui prononcent mon nom", explique-t-il ce lundi 6 novembre aux 4 Vérités, sur France 2. Mais, dit-il, il ne se sent "pas la légitimité" pour être le nouveau Cambadélis :

 

Ça ne m’intéresse pas de prendre la tête du Parti socialiste. Je ne m’en sens pas aujourd’hui la légitimité. On a beaucoup à reconstruire. Chacun de ceux qui apportera sa brique, et je compte le faire, participera à cette refondation. Voilà où est ma place comme député socialiste.

Après les débâcles électorales de 2017, Jean-Christophe Cambadélis a démissionné du poste de Premier secrétaire du parti et a été remplacé, provisoirement, par une direction collégiale. En attendant le prochain congrès, début 2018, et l'élection d'un nouveau Premier secrétaire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus