Bruno Le Maire s'engage déjà à soutenir Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2022

Publié à 11h34, le 19 novembre 2017 , Modifié à 17h59, le 19 novembre 2017

Bruno Le Maire s'engage déjà à soutenir Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2022
© Capture d'écran CNews

Fut un temps où Bruno Le Maire entendait incarner "le renouveau" en politique. Et puis patatras. Une grosse gamelle à la primaire de la droite et l'ancien ministre de l'Agriculture de Nicolas Sarkozy a vu ses ambitions présidentielles s'éteindre. Mais ne le plaignons pas trop vite : il est aujourd'hui le patron de Bercy. On a vu pire comme lot de consolation. Et puis lui-même l'admet, ce dimanche 19 novembre, au Grand Rendez-Vous Europe 1 / CNews / Les Échos : "Il est important d’avoir vécu dans sa vie une vraie grande défaite. La primaire a été pour moi une vraie défaite après 4 ans de travail".

L'Élysée est donc, pour l'heure, un rêve inaccessible pour Bruno Le Maire. Et le ministre de l'Économie n'entend même pas s'autoriser à y penser, en se rasant ou quand ça lui chante, avant au moins 2027. Car oui, il l'assure : il veut qu'Emmanuel Macron fasse deux mandats présidentiels. Il dit :

Je me battrai pour la réélection d'Emmanuel Macron en 2022 parce que je crois que c'est important qu'il y ait de la continuité dans l'action publique. […] Non seulement je me suis engagé derrière Emmanuel Macron en 2017 mais je souhaite sa réélection en 2022 et je m'engagerai derrière lui si jamais il prend cette décision de se représenter car je pense que c'est dans le temps long que nous réussirons notre ambition collective.

À voir en vidéo ci-dessous : 



Voilà qui devrait rassurer le chef de l'État, qui, à en croire certains articles de presse, se méfierait de son ministre. "Emmanuel [Macron] s'en méfie. Il sait que Le Maire n'a pas renoncé à ses ambitions élyséennes", expliquait au Parisien, début novembre, un proche du Président. Que nenni ! Bruno Le Maire est déjà sur les rangs pour soutenir son chef bien-aimé, si jamais celui-ci décide de se représenter. Et pour montrer à quel point il défend Emmanuel Macron le Président, le patron de Bercy est prêt à tout, même à travestir *un peu* la réalité. Au Grand Rendez-Vous, Il raconte :

Le choix que j'ai fait, de me mettre derrière Emmanuel Macron en 2017, de le soutenir à l'élection présidentielle, de soutenir son projet de transformation en profondeur de notre pays, c'est un projet qui demande du temps. Et je pense qu'il faudra au président de la République dix ans pour que cette transformation soit solide.

Rappelons que Bruno Le Maire a, durant la campagne présidentielle, d'abord soutenu François Fillon avant de claquer la porte lorsque l'ancien Premier ministre a été mis en examen. "Emmanuel Macron, c'est l'homme sans projet, parce que c'est l'homme sans conviction", disait-il sur Europe 1 en février.

Il faudra attendre le second tour de la présidentielle et le duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour que Bruno Le Maire s'engage pleinement derrière le candidat d'En marche. 



[EDIT 17h50]

Bruno Le Maire est conscient qu'il pourrait sauter lors du prochain remaniement ministériel qui doit faire suite à l'élection de Christophe Castaner comme délégué général de La République en marche. D'où cette blague *légèrement* glauque lors de la 20e édition de la Cité de la réussite à Paris, ce dimanche, et rapportée par un journaliste du Point :

 

Si je me fais reverser par une voiture, ça facilitera le remaniement ministériel de lundi !

 

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus