Bruno Le Roux explique pourquoi Jean-Yves Le Drian peut être ministre et candidat (contrairement à Carole Delga)

Publié à 11h04, le 15 octobre 2015 , Modifié à 11h08, le 15 octobre 2015

Bruno Le Roux explique pourquoi Jean-Yves Le Drian peut être ministre et candidat (contrairement à Carole Delga)
Carole Delga © ERIC CABANIS / AFP

"Il n'y a pas d'exception : d'autres ministres pourraient être candidats sans quitter le gouvernement." Bruno Le Roux tient à contester toute idée de faveur faite à Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense qui restera à son poste le temps de sa campagne régionale, tête de liste PS qu'il est en Bretagne. Et si d'autres membres du gouvernement ont dû abandonner leur portefeuille ministériel en vue de ce scrutin (coucou Carole Delga), c'est tout simplement parce qu'ils ne sont pas du même calibre que le "dieu" des Bretons, explique le patron des députés PS.

Invité de France 2 jeudi 15 octobre, Bruno Le Roux entend démontrer que si Carole Delga a quitté ses fonctions de secrétaire d'État au Commerce pour se lancer en région Midi-Pyrénées - Languedoc-Roussillon, c'est qu'elle avait en quelque sorte un statut de bleue-bite nécessitant une campagne à plein-temps :

"

Carole n'avait pas le même statut. Elle était nouvelle élue sur le terrain, nouvelle parlementaire, nouvelle ministre, elle n'avait pas été présidente du conseil régional et donc elle avait besoin de ce temps de campagne.



Jean-Yves Le Drian a été parlementaire, a été président de conseil régional et [nous sommes] dans une situation où nous avons besoin de lui aujourd'hui au gouvernement sur des responsabilités qui ne vous ont pas échappé. Et donc il n'y a rien d'exceptionnel dans cette candidature.

"

En tant que *débutante*, Delga n'aurait donc pas pu gagner les régionales tout en restant au gouvernement. Plutôt sympa. Mais le champion Le Drian, lui, en est évidemment plus que capable. Tellement implanté en Bretagne qu'il pourra donc se contenter d'une campagne par intermittence, entrecoupée par ses obligations de ministre.

Trop fort. Et cela n'a rien à voir avec sa proximité avec François Hollande...



À LIRE SUR LE LAB :

> Manuel Valls ferme la porte au cumul ministère-région pour Jean-Yves Le Drian

Pour Jean-Marie Le Guen, Jean-Yves Le Drian pourrait cumuler la région Bretagne avec son poste de ministre de la Défense

La secrétaire d’Etat Ségolène Neuville admirative de la popularité de Jean-Yves Le Drian en Bretagne : "c’est Dieu sur terre"

Du rab sur le Lab

PlusPlus