Cambadélis, El Khomri, Pau-Langevin, Vaillant : les principales investitures du PS pour les législatives

Publié à 06h45, le 09 décembre 2016 , Modifié à 19h56, le 09 décembre 2016

Cambadélis, El Khomri, Pau-Langevin, Vaillant : les principales investitures du PS pour les législatives
Daniel Vaillant, George Pau-Langevin, Myriam El Khormi et Jean-Christophe Cambadélis (de g. à d. et de h. en b.) © Montage le Lab via AFP

PASSION PRIMAIRES - Les adhérents socialistes étaient appelés à voter dans la soirée du jeudi 8 décembre pour désigner leurs candidats aux législatives (et aussi aux sénatoriales dans plusieurs endroits) dans certaines circonscriptions. Tour d'horizon de ces primaires internes avec les principales investitures.

# Ça passe pour El Khomri (*Hidalgo likes this*)

La ministre du Travail Myriam El Khomri a remporté l'investiture d'une courte tête (89 voix contre 84) face à la conseillère de Paris Afaf Gabelotaud dans la 18e circonscription de Paris (18e et 9e arrondissement). La circonscription était jusqu'à présent détenue par le député vallsiste Christophe Caresche, qui s'est félicité de ce résultat. Ce sera certainement moins le cas d'Anne Hidalgo, qui avait voulu faire barrage à la ministre...

# Cambadélis gagne "sa" primaire

Il y avait peu de suspense dans la 16e circonscription de Paris, située essentiellement dans le 19e arrondissement. Pourtant, Jean-Christophe Cambadélis s'est empressé de se féliciter de sa victoire. Non sans ironie. "Bon moi j'ai gagné ma primaire", a tweeté le patron du PS dans une référence à la grande compétition électorale en cours en vue de 2017. Avec 75,5 % des voix, il a battu la fille du candidat à la primaire Gérard Filoche, Léa Filoche.

# Pau-Langevin d'une courte tête

C'est un duel dont l'issue était particulièrement incertaine. Dans la 15e circonscription de Paris (une bonne partie du 20e arrondissement), l'ex-ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a devancé de justesse la dissidente Frédérique Calandra avec 89 voix contre 85 à son adversaire. La maire vallsiste du 20e était pourtant soutenue par une partie des frondeurs (qui souhaitent la voir quitter la mairie). Pas assez pour battre la députée sortante, mais pas loin.

# Vaillant vs Brossel, la grosse embrouille

Colombe Brossel était la seule candidate dans la 17e circonscription de Paris (18e et 19e arrondissement). Son élection aurait donc dû être une simple formalité. Sauf que Daniel Vaillant l'a voulu autrement et a troublé le jeu en réalisant un coup de force. Le député sortant, dont la candidature n'avait pas été enregistrée, s'est tout de même présenté avec ses propres bulletins. Résultat : 69 bulletins nuls (les siens) contre 38 pour sa jeune rivale, adjointe au maire de Paris.

Daniel Vaillant et Colombe Brossel ont donc, fort *logiquement*, tous les deux revendiqué la victoire. Un beau casse tête en perspective pour le PS. 

Le premier secrétaire de la fédération socialiste de Paris, Emmanuel Grégoire, a pour sa part félicité Colombe Brossel, ce qui laisse à penser que le trolling de Daniel Vaillant finira par échouer. Mais un conseiller de François Hollande, Bernard Rullier, a de son côté pris fait et cause pour l'ancien ministre... Allô la Cocoe ?

# Parachutage en bonne voie pour Méadel

Juliette Méadel a réussi la première étape de son parachutage dans la 10e circonscription de Seine-et-Marne. La secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes l'a nettement emporté face à Annick Dodote avec 67,6% des voix.

# Borgel et Bapt passent en Haute-Garonne

L'un est un cadre du PS, Christophe Borgel. L'autre est un inamovible député âgé de 70 ans, Gérard Bapt. Les deux candidats ont chacun remporté l'investiture dans leurs circonscriptions respectives de Haute-Garonne, comme l'a rapporté La Dépêche du Midi.

Le premier, "monsieur élections" du PS, a battu l'ancien maire de Castres Arnaud Mandement dans la 2e circonscription. Le second, élu député pour la première fois en 1978, a quant à lui battu d'autres candidats en interne. Ce n'est donc pas encore cette fois qu'il laissera sa place.

 





# Plusieurs membres du gouvernement désignés

Outre Myriam El Khomri et Juliette Méadel, les élections internes ont aussi permis la désignation de plusieurs membres du gouvernement. Sans surprise, puisqu'ils étaient seuls en lice. C'est le cas de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem investie dans la 6e circonscription du Rhône, à Villeurbanne, rapporte Le Progrès. En Indre-et-Loire, Marisol Touraine a été désignée dans la 3e circonscription, note La Nouvelle République. 

Dans la première circonscription du Finistère, c'est le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas qui a été élu par les adhérents, note Ouest-France,tandis que la secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie Pascale Boistarda été investie dans la 1ère circonscription de la Somme. Le secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur Matthias Fekl a été désigné dans la 2e circonscription du Lot-et-Garonne alors que le nouveau secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie Jean-Marie Le Guen a été élu dans la 9e circonscription de Paris. 

Quant au ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner, il a été désigné pour conduire la tête de la liste PS aux sénatoriales dans le Nord, de même que le nouveau secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement André Vallini en Isère. D'autres désignations interviendront plus tard dans les circonscriptions gelées, à l'image du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll dans la 4e circonscription de la Sarthe. La secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire sera elle aussi bientôt désignée dans la 3e circonscription des Français de l'étranger. Le nouveau Premier ministre Bernard Cazeneuve, lui, n'a pas encore officiellement annoncé sa décision. 

 

[EDIT 15h25] Ajout de la liste des membres du gouvernement désignés candidats aux législatives ou sénatoriales.

Du rab sur le Lab

PlusPlus