Ce n'est pas une blague : Robert Ménard, ancien journaliste devenu maire grâce au FN, dénonce la collusion entre journalistes et politiques

Publié à 12h35, le 11 janvier 2017 , Modifié à 13h15, le 11 janvier 2017

Ce n'est pas une blague : Robert Ménard, ancien journaliste devenu maire grâce au FN, dénonce la collusion entre journalistes et politiques
Robert Ménard se rappelant soudainement qu'il a été journaliste © JOEL SAGET / AFP

Laurence Haïm, correspondante historique de Canal+ et d'iTÉLÉ aux États-Unis, a décidé de rejoindre l'équipe d'Emmanuel Macron pour la présidentielle. La journaliste va devenir l’une des porte-parole du candidat, spécialisée sur l'international.

Devenue icône des internets grâce à ses tweets parfois obscurs, Laurence Haïm franchit donc le Rubicon et quitte le monde journalistique pour rejoindre l'univers politique. Un transfert qui irrite profondément Robert Ménard. Ce mercredi 11 janvier, quelques minutes après l'officialisation de la nouvelle, le maire de Béziers élu avec le soutien du Front national s'exclame :

Laurence Haïm devient porte-parole de Macron. Les rapports incestueux presse-politique au grand jour !

 

Robert Ménard sait bien de quoi il parle quand il parle des rapports parfois proches entre journalistes et politiques. Co-fondateur de Reporters sans frontières (RSF), dont il fut le secrétaire général jusqu'en 2008, l'actuel maire de Béziers est aussi le cofondateur de Boulevard Voltaire, site d'information plutôt très très à droite.

Robert Ménard a abandonné ses fonctions de direction à Boulevard Voltaire l'année de son accession à la mairie de Béziers. C'est aujourd'hui Emmanuelle Duverger qui en est la directrice de publication. Et qui est Emmanuelle Duverger dans le privé ? L'épouse de Robert Ménard.

Voilà : le maire de Béziers, ancien directeur de Reporters sans frontière et époux de la directrice de publication du site d'information Boulevard Voltaire, dénonce la collusion entre journalisme et politique. Une position qui nous fait bien malgré nous penser à cette histoire de roquefort disant à un camembert qu'il ne sent pas très bon tout de même. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus