Ce proche de François Fillon explique pourquoi il n'y aura pas de débordements à la manif du Trocadéro : "On a interdit les pancartes"

Publié à 10h51, le 04 mars 2017 , Modifié à 10h59, le 04 mars 2017

Ce proche de François Fillon explique pourquoi il n'y aura pas de débordements à la manif du Trocadéro : "On a interdit les pancartes"
Pierre Danon © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Dimanche 5 mars aura donc lieu, au Trocadéro, le rassemblement de soutien à François Fillon, initialement manifestation contre les juges. Invité de FranceInfo: ce samedi, Pierre Danon, président du conseil national de la société civile du candidat de la droite, a un objectif : remplir la place, ce qui représente au moins 45.000 personnes

"Rien contre les juges, rien contre les médias", assure-t-il avec force. Car Pierre Danon veut à tout prix éviter les débordements. Et, pour cela, une mesure radicale a été prise. Il dit :

 

"

On ne peut pas empêcher les gens de venir. On peut cadrer très précisément la manifestation. Par exemple, on a interdit toutes les pancartes. Vous ne verrez aucune pancarte. Comme ça on est sûr qu'il n'y aura pas de débordements. La seule chose que l'on a autorisée, ce sont les drapeaux bleu – blanc – rouge parce que ça, c'est François Fillon.

"

[INTERLUDE] Après vérification, nous sommes formels : le drapeau bleu – blanc – rouge n'est pas François Fillon mais bien le drapeau de la France. [FIN DE L'INTERLUDE]

Pas sûr cependant que l'interdiction des pancartes soit suffisante pour éviter les débordements. Les tensions observées en marge de la campagne de François Fillon en attestent. D'ailleurs, d'autres mesures ont été prises et notamment la mise en place de filtrage aux abords du Trocadéro ou la présence, en masse, de services de sécurité.

Difficile de savoir combien de personnes seront présentes dimanche sur la fameuse place du 16e arrondissement de Paris. Vendredi, dans un message vidéo, François Fillon a appelé ses partisans à venir "très nombreux" et à faire entendre leurs voix "avec la force calme et la force assurée de ceux qui respectent nos institutions démocratiques". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus