Cécile Duflot interroge la "pratique du journalisme" du rédacteur en chef du Figaro Magazine

Publié à 12h22, le 31 juillet 2015 , Modifié à 12h40, le 31 juillet 2015

Cécile Duflot interroge la "pratique du journalisme" du rédacteur en chef du Figaro Magazine
© AFP

"Recul de l'exigence professionnelle", "hashtag crapoteux", "pratique du journalisme à interroger"... Cécile Duflot est très remontée contre le rédacteur en chef du Figaro Magazine, Carl Meeus, et le lui fait savoir sur Twitter.

En cause, un message acide du journaliste contre l'une des mesures du projet de loi Taubira présenté ce 31 juillet en conseil des ministres : la suppression du délit de conduite sans permis à la première infraction, et son remplacement par une amende forfaitaire de 500 euros. Carl Meeus ironise en utilisant le hashtag "légifère comme Taubira" :

Cécile Duflot réagit alors en l'interpellant : "Sérieusement, c'est un tweet de rédacteur en chef ?" Le journaliste lui répond qu'il ne "comprend pas la logique" du projet de Christiane Taubira. Il précise également qu'il est en vacances. La députée écolo s'emporte alors en remettant en cause sa rigueur journalistique :

Le journaliste tente de calmer le jeu et rappelle que Christiane Taubira elle-même ne semble pas si attachée à la mesure :

Il semble conclure sur un "et merci pour la leçon de journalisme. Je ne manquerai pas d'être vigilant". Puis revient en défendant son point de vue :

 

Les relations entre le Figaro et la gauche ont toujours été tendues. Christiane Taubira a déjà qualifié le journal de "Pravda qui désinforme" et "d'organe de propagande". François Hollande lui-même ne s'est jamais privé d'ironiser sur le média.

Du rab sur le Lab

PlusPlus