Primaire de la droite : ces fillonistes qui ont eu le nez creux en soutenant Sarkozy

Publié à 22h34, le 20 novembre 2016 , Modifié à 23h53, le 20 novembre 2016

Primaire de la droite : ces fillonistes qui ont eu le nez creux en soutenant Sarkozy
© Montage photos via AFP

En politique, les changements d’écuries sont parfois récompensés. Mais pas toujours. C’est le cas de trois personnalités proches de François Fillon qui ont soutenu Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite : Eric Ciotti, Pierre Lellouche et Philippe Goujon. Problème : l'ancien chef de l'Etat a été éliminé de la primaire dès le premier tour, devancé par François Fillon et Alain Juppé.

 

  •  Ciotti, l’ex-directeur de campagne de Fillon devenu porte-parole de Sarkozy

Il était en première ligne en 2012 lors de l’affrontement entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence de l’UMP. A l’époque, Eric Ciotti était directeur de campagne de l’ancien Premier ministre. Le député des Alpes-Maritimes ne ménageait pas ses efforts pour défendre son candidat. Il avait notamment révélé lors d’une conférence de presse que la commission de contrôle électorale du parti n’avait pas comptabilisé les voix de trois fédérations d’outre-mer.

Mais ce représentant de l’aile droite du parti a officialisé en juillet son soutien à Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite. Fin août, il a été nommé porte-parole de la campagne de l’ex chef de l’Etat avec la députée de la Marne Catherine Vautrin. Dommage…

Eric Ciotti a toutefois apporté son soutien à François Fillon pour le second tour de la primaire, comme Nicolas Sarkozy.

 

  •  Lellouche a parrainé Fillon mais a soutenu Sarkozy

Il est l’un des fillonistes de la première heure. "De toute façon, je ne soutiendrai jamais Nicolas Sarkozy, il ne gagnera pas", lâchait-il même en novembre 2015.  Il avait d’ailleurs parrainéFrançois Fillon pour la primaire, avant de changer d’avis.

Le député Les Républicains de Paris Pierre Lellouche a en effet finalement soutenu Nicolas Sarkozy, dont il était son porte-parole thématique chargé des questions internationales. Le 23 août, il était présent à l’inauguration du QG de campagne de Nicolas Sarkozy. L’ancien secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur n’avait donc pas parrainé le candidat qu’il soutenait.

Ce dimanche soir, Pierre Lellouche est revenu au bercail : il a lui aussi apporté son soutien à François Fillon pour le second tour de la primaire, "le félicitant chaleureusement".

 

  •  Philippe Goujon, le très fillonniste qui a soutenu Sarkozy

Un autre député Les Républicains de Paris, Philippe Goujon, n’avait pas commis la même bourde. Même s’il a soutenu Nicolas Sarkozy lors de la campagne, il a pris le soin de ne pas insulter l’avenir. "Les deux programmes me satisfont. J’adhère aux propositions de Sarkozy même si j’adhère aux positions économiques de François Fillon", disait ce très proche de François Fillon auprès du Figaro. Malin.

 

[EDIT 23H52] Ajout des soutiens de Ciotti et Lellouche à Fillon pour le second tour

Du rab sur le Lab

PlusPlus