Chartier à propos de Bartolone et Pécresse : "il est le mauvais élève de fond de classe qui pompe sur la meilleure et copie mal"

Publié à 08h05, le 20 octobre 2015 , Modifié à 08h29, le 20 octobre 2015

Chartier à propos de Bartolone et Pécresse : "il est le mauvais élève de fond de classe qui pompe sur la meilleure et copie mal"
© AFP

BOUH LE COPIEUR - Chargé du programme de Valérie Pécresse en Ile-de-France, le député LR Jérôme Chartier est régulièrement envoyé au front pour dézinguer son adversaire principal, Claude Bartolone. Expert dans la dénonciation d'un "mélange des genres" opéré selon lui par le concurrent PS - Claude Bartolone est à la fois président de l'Assemblée nationale et tête de liste pour la région, et la différence entre les deux est parfois mince - Jérôme Chartier exploite un nouvel angle d'attaque ce 20 octobre dans Le Figaro : Claude Bartolone n'est rien qu'un mauvais copieur.

Il faut dire que les deux candidats axent particulièrement leur campagne sur les transports en région parisienne. Mais, le programme du socialiste est arrivé après celui de la députée LR. Ce qui fait dire à Jérôme Chartier :

"

Son projet est connu depuis dix jours et, comme un fait étrange, le candidat socialiste imposé par François Hollande publie le sien cinq jours après. Claude Bartolone me fait penser au mauvais élève du fond de la classe, installé près du radiateur, qui pompe sur la meilleure élève, mais qui en plus copie mal.

 

"

Une fois n'est pas coutume, on peut même indiquer à Jérôme Chartier que sa candidate a présenté son "plan d'urgence" pour les transports dès le 19 septembre dans le JDD. Claude Bartolone a pour sa part choisi Le Parisien du 16 octobre pour dévoiler les grandes lignes de son programme. Soit quasiment un mois de décalage pour "l'élève installé près du radiateur".

Notons également que Jérôme Chartier reprend un argument jusqu'ici utilisé par Nicolas Sarkozy à propos du FN... et l'applique à Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France dans la même région que Valérie Pécresse :

 

"

Voter en faveur des listes de Nicolas Dupont-Aignan, ce sera cette fois voter pour le candidat de François Hollande. (...) En somme, pour dire stop à la gauche et à François Hollande, il faudra voter Pécresse.

"

 

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Placé en cinquième position sur les listes de Bartolone

> Une salariée CGT d'Air France tête de liste dans le Val-d'Oise pour le Front de gauche

> Les opposants de Bartolone l'accusent de refuser de débattre

 

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus