Christian Estrosi abandonne la présidence de PACA et redevient maire de Nice

Publié à 19h40, le 08 mai 2017 , Modifié à 21h10, le 08 mai 2017

Christian Estrosi abandonne la présidence de PACA et redevient maire de Nice
Christian Estrosi © AFP

Il en avait peut-être marre du poste de premier adjoint. Christian Estrosi a donc décidé de redevenir maire de Nice, annonce de lundi 8 mai Nice-Matin. D'après le quotidien local, l'élu LR a expliqué que l'actuel maire Philippe Pradal, avait remis sa démission au préfet des Alpes-Maritimes ce lundi.

Christian Estrosi quitte donc la présidence de PACA. Dans une déclaration transmises à la presse, l'élu prévient : ceci n'est pas une couverture en vue d'une prochaine nomination à un poste de ministre. Il dit :

Ma seule ambition, c'est de servir ma ville et ma Région, pas d'entrer au gouvernement.

Et Christian Estrosi d'évoquer l'attentat du 14 juillet 2016, à Nice, "une meurtrissure"

On notera donc que non, Christian Estrosi n'ambitionne pas de devenir ministre. Lui-même l'assure et le répète sur Twitter

Son entourage fait d'ailleurs savoir à l'AFP qu'il a refusé un poste de ministre dans le futur gouvernement du Président Macron. Ce que dément l'entourage d'Emmanuel Macron

Un conseil municipal sera réuni mi-mai pour acter le retour de Christian Estrosi comme maire de Nice.

Il ajoute : 

À cette place, je pourrai avec Philippe [Pradal] et avec l’ensemble de l’équipe qui m’entoure, préparer l’arrivée du tramway et prendre des initiatives fortes pour que Nice soit enfin respectée par l’Etat et le nouveau gouvernement. À cette place, je veux me battre pour que les 3 circonscriptions de notre ville restent proches de la majorité municipale et ne soient pas gagnées par le Front national.

 

Le tramway est donc un sujet qui préoccupe fortement Christian Estrosi. L'élu LR l'assume d'autant plus que, selon lui, le boulot à la région PACA est *presque* terminé. "À la région, le programme sur lequel j'avais pris des engagements est sur les rails. En 18 mois à la tête de notre région, nous avons considérablement modernisé notre territoire et surtout nous avons rétabli l’équité territoriale. Plus de 80% des 250 engagements que nous avions pris ont été tenus ou sont en cours de réalisation", jure-t-il. 

Reste à savoir si, du coup, le siège du maire de Nice, qui avait été abaissé après le départ de Christian Estrosi, va être rehaussé... 

 

[EDIT 20h250] Ajout refus de poste de ministre

Du rab sur le Lab

PlusPlus