Christian Jacob l'assure : les députés LR iront bien au Congrès le 3 juillet

Publié à 09h18, le 30 juin 2017 , Modifié à 14h29, le 26 décembre 2017

Christian Jacob l'assure : les députés LR iront bien au Congrès le 3 juillet
Christian Jacob. © AFP

Depuis l'annonce de la date du Congrès, le 3 juillet prochain, les députés étaient plutôt enclins à commenter l'événement pour dire qu'ils refusaient cette convocation du président *Jupiter*. Jean-Christophe Lagarde, de l'UDI, avait lancé le mouvement de protestation, bientôt suivi par des députés socialistes, le groupe LFI et le PCF, ce dernier souhaitant même organiser une manifestation "du Tiers-Etat" à Versailles. La nostalgie, camarade.

Mais ce vendredi 30 juin, un autre son de cloche s'est fait entendre, en la personne de Christian Jacob, député et président du groupe LR à l'Assemblée nationale, invité de France 2. A propos de ce Congrès à venir, il a simplement commenté, après la réunion de ses troupes à ce sujet :

"

Nous sommes des républicains, le président de la République convoque le Congrès, nous sommes parlementaires, nous nous y rendons.

"

Sous-entendu : ceux qui boycottent le Congrès ne sont pas "républicains". L'insulte suprême en France, qui servait avant à écarter le Front national du jeu politique et médiatique. Et coucou Jean-Luc Mélenchon, donc. Mais passons.

Christian Jacob n'en reste pas là. Oui, les députés LR se rendront bien à Versailles, mais n'allez pas croire que cela vaut allégeance. Car le chef de file des "Républicains" continue, commentant le choix de la date du 3 juillet, soit la veille de la déclaration de politique générale d'Edouard Philippe à l'Assemblée :

"

[L'intervention du Président] est pour le moins surprenante, la veille de celle du Premier ministre, de fait, elle va vraisemblablement l'écraser, mais ça c'est un problème de rapport entre eux. Ce qui est surprenant, c'est cette volonté, un peu hégémonique, de vouloir écraser son Premier ministre.

"

En attendant le discours sur l'état de l'union version française, Christian Jacob préfère les actes aux mots : "On va voir s'il est aussi brillant dans l'action que dans le discours."

Du rab sur le Lab

PlusPlus