Christian Paul propose un débat "où il veut, quand il veut, selon la forme qu’il veut" à Jean-Christophe Cambadélis

Publié à 19h24, le 16 avril 2015 , Modifié à 19h27, le 16 avril 2015

Christian Paul propose un débat  "où il veut, quand il veut, selon la forme qu’il veut" à Jean-Christophe Cambadélis
© XAVIER LEOTY / AFP

Christian Paul a beau être celui qui "ne prend pas la lumière", selon Jean-Christophe Cambadélis, il n'est pas homme à se débiner. Le premier signataire de la motion des "frondeurs" veut son débat avec le premier secrétaire du Parti socialiste, qui porte lui une motion pro-gouvernement. Et pour être sûr de l'obtenir, le député de la Nièvre se montre plutôt conciliant.

Ce jeudi 16 avril, en conférence de presse, Christian Paul a donc proposé à Jean-Christophe Cambadélis de débattre avec lui, laissant au patron PS le choix des armes. Comme l'a noté Le Monde, il a dit :

"

Où il veut, quand il veut, selon la forme qu’il veut.

 

"

Et Christian Paul d'estimer qu'il y aurait quand même "un grand problème démocratique dans ce congrès s’il y a un grand écart entre les engagements et les actes". Surtout après avoir consenti tant d'efforts dans l'organisation.

Au Lab, l'entourage de Jean-Christophe Cambadélis rappelle que "l'Assemblée générale de la motion A [celle du premier secrétaire du PS, ndlr] a décidé qu'il n'y aurait pas de débat interne médiatisé entre socialistes. Ce n'est pas une primaire". On ajoute :

 

"

Mais Jean-Christophe Cambadélis n'exclut pas d'affronter Christian Paul, Benoît Hamon et Emmanuel Maurel ainsi que Karine Berger et Florence Augier dans différentes AG militantes, ensemble ou séparément. 

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus