Christine Boutin profite du mariage gay pour dénoncer le suivisme de la France sur les États-Unis

Publié à 11h17, le 27 juin 2015 , Modifié à 11h17, le 27 juin 2015

Christine Boutin profite du mariage gay pour dénoncer le suivisme de la France sur les États-Unis
Christine Boutin © PIERRE ANDRIEU / AFP

PARADOXE TEMPOREL – C'était un peu une journée pourrie pour Christine Boutin, vendredi 26 juin. Non pas seulement à cause des attaques terroristes perpétrées en France, en Tunisie, au Koweit, en Somalie… Mais aussi à cause de l'actualité américaine. Car vendredi, avant de s'exprimer sur la menace djihadiste et les massacres perpétrés dans le monde, la très chrétienne Christine Boutin a préféré d'abord parler de… mariage gay.

Vendredi, de l'autre côté de l'Atlantique, la Cour Suprême américaine a décidé d'autoriser le mariage entre deux personnes de même sexe. Et ça, nom d'une pipe, ça n'a pas plu à l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. Sur Twitter, elle a écrit :

"

Le mariage gay légalisé partout aux États-Unis : preuve supplémentaire que nous devons arrêter d'être en tout, suivistes des américains !

 

"

Un message un rien surprenant puisqu'en France, le mariage entre deux personnes de même sexe est autorisé depuis 2013. Pour le coup, ce n'est donc pas la France qui est suiviste de l'Amérique mais l'inverse.

Interpellée par un internaute sur cette incohérence temporelle, Christine Boutin ne s'est pas démontée. Elle a expliqué que ses "préoccupations ne se réduisent pas" au mariage gay. "La décision de ce jour me conforte dans le rejet de l'atlantisme", a-t-elle ajouté.

De fait, après les révélations de Libération et  de Mediapart sur les écoutes de Chirac, Sarkozy et Hollande opérées par la NSA, elle avait relayé une tribune de Jean-Frédéric Poisson qui, comme d'autres, voulait en profiter pour remettre en cause les négociations sur le traité de libre-échange transatlantique. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus