Comme sous Hollande, un seul ministère régalien confié à une femme pour le premier gouvernement du quinquennat Macron

Publié à 16h35, le 17 mai 2017 , Modifié à 16h35, le 17 mai 2017

Comme sous Hollande, un seul ministère régalien confié à une femme pour le premier gouvernement du quinquennat Macron
© Giphy

Emmanuel Macron l’avait promis : son gouvernement serait "composé pour moitié de femmes, y compris à des ministères de premiers plans". Dévoilé ce mercredi 17 mai, le gouvernement Philippe compte onze femmes et onze hommes. Sur le papier, la promesse est donc tenue. Sauf que.

Sauf que sur les cinq ministères régaliens (Intérieur, Justice, Armées, Affaires étrangères et Économie), un seul a été attribué à une femme. Il s’agit du ministère des Armées, confié à Sylvie Goulard (MoDem). Une situation qui rappelle fortement celle du quinquennat Hollande. Christiane Taubira (garde des Sceaux) était la seule femme à occuper un poste régalien. Après son départ du gouvernement restaient alors cinq hommes.

Idem pour les trois ministères d’État (les plus hauts dans l’ordre protocolaire), tous attribués à des hommes : Gérard Collomb à l’Intérieur, Nicolas Hulot à la Transition écologique et solidaire et François Bayrou à la Justice.

Notons que des postes importants sont tout de même attribués à des femmes, comme la Culture à Françoise Nyssen, le Travail à Muriel Pénicaud ou la Santé à Agnès Buzyn.

Emmanuel Macron avait également promis de faire de l'égalité femmes-hommes une "grande cause nationale". Mais cela se fera sans ministère plein et entier des Droits des femmes, contrairement à sa promesse. Enfin, le Président n’a finalement pas honoré sa volonté de nommer une femme Premier ministre puisque c'est Édouard Philippe qui est entré à Matignon.

 





 

 

[BONUS TRACK] Et la diversité ?

Le député de Seine-Saint-Denis et porte-parole du PS Razzy Hammadi a en outre regretté, sur Twitter, que "ce que l’on appelle improprement 'diversité' [soit] au dernier rang protocolaire ou aux Sports".

 

 

Ainsi, la sextuple championne du monde d’escrime Laura Flessel est nommée ministre des Sports, et Mounir Mahjoubi (conseiller numérique de la campagne d’Emmanuel Macron) secrétaire d’État au numérique.

Du rab sur le Lab

PlusPlus