Comment Nadine Morano profite de l'été pour se refaire une santé médiatique

Publié à 15h40, le 17 août 2015 , Modifié à 15h47, le 17 août 2015

Comment Nadine Morano profite de l'été pour se refaire une santé médiatique
Nadine Morano © THOMAS SAMSON / AFP

"Il est grave ce président". Nadine Morano est comme ça, sans filtre. Même lorsqu'il s'agit de parler de François Hollande. Elle tient, dit-elle au Lab, "un langage de vérité et les gens aiment ça". Mais ce langage, comme un autre, doit avant tout se faire entendre. Alors durant cet été 2015, comme elle l'avait fait en 2014, Nadine Morano a multiplié les sorties notables. Ou comment profiter du calme estival pour rappeler à la plèbe que l'on existe bien.

Cette fois, son plan d'action s'est déroulé en quatre temps – du moins jusqu'à aujourd'hui lundi 17 août.

#1 Les sorties borderline

Comme l'an dernier, Nadine Morano a débuté son été en étant à l'origine d'une grosse polémique. Le 4 août, sur Facebook, l'eurodéputée LR s'est énervée contre un "Paris envahi" par les migrants et les SDF, un "Paris sale" et qui devient "une honte pour la France".

Ha ça, l'ancienne ministre n'était vraiment pas très contente après ces socialistes qui "plutôt que de tarir l'immigration", préfèrent envoyer "un signal qui va créer un appel d'air considérable à l'immigration illégale avec l'espoir d'un potentiel logement". Une référence à Bruno Julliard, premier adjoint PS à la maire de Paris, qui expliquait plut tôt sur RTL que "le flux migratoire, notamment venu d’Africaine subsaharienne, va encore continuer à augmenter".

"Paris devient sale, Paris avec ses rues touristiques envahies de SDF, de matelas sur les trottoirs. Une honte pour l'image de la France", commentait alors Nadine Morano. Contactée par le Lab, elle ajoutait :

"

Vous habitez Paris ? Vous voyez bien ce que c'est devenu…

 

"

Rebelote le lendemain. Le 5 août, sur Europe 1, l'élue LR reparle des migrants et se dit que quand même, ces gens-là qui fuient leurs pays en guerre feraient mieux de rester chez eux pour se battre. "Heureusement qu’on n’a pas fait pareil, nous, en 39-45 ou en 14 !", a-t-elle lancé.

Ces deux sorties ont, à chaque fois, été à l'origine de séances de bashing de l'eurodéputée – de la part d'internautes mais aussi d'élus. Ce qui n'est pas pour déplaire à Nadine Morano qui, quelques jours plus tard, se félicitait auprès du Lab d'avoir enregistré  "une accélération des dons" pour son micro-parti durant cette période.

#2 Les messages incompréhensibles

Sachez-le : Nadine Morano est "remontée comme jamais". Mieux : elle compte bien "défendre [ses] idées durant la présidentielle". Alors, après avoir attiré l'attention sur elle, pas question de relâcher la pression.

Par deux fois ce mois d'août, l'élue LR a posté des messages sur Twitter à l'intérêt somme toute assez relatif.

Voici donc l'ancienne ministre souhaitant une bonne fête aux Claire et aux Clarisse. Et c'est tout.

La diffusion d'éphémérides aura duré deux jours et puis Nadine Morano est passée à autre chose sans la moindre explication. Mais gageons que les Claire et les Clarisse ont été touchées par cette pensée numérique.

#3 La vidéo "j'ai un point commun avec Obama"

Jeudi 13 août, Nadine Morano n'a pas manqué de célébrer à sa manière la vraiment importante Journée internationale des gauchers. Sur Facebook, l'ancienne ministre a écrit :

"

Un point commun avec Barack Obama, le prince William, Céline Dion, Julia Roberts... Ils sont gauchers et c'est notre journée.

 

"

Un message accompagné d'une vidéo où l'on voit Nadine Morano sur le plateau du journal de France 2 dédicacer de la main gauche un livre d'or. Le tout enrobé musicalement du Live and Let Die de Paul McCartney. On frise le sublime.

#4 Les photos "mais je suis surtout comme vous"

Dimanche 16 août, c'était séance bricolage chez les Morano. Et évidemment, l'eurodéputée a bien pris soin de communiquer là-dessus. Encore une fois sur Facebook, l'élue LR a posté trois photos d'elle en salopette, en train de repeindre une porte en blanc.



Et le tout est évidemment accompagné d'un court texte où Nadine Morano rappelle bien qu'elle est comme tous les Français : "Dimanche bricolage. Petite fille de maçon italien, j'ai toujours eu un goût prononcé pour le bricolage. Un coup de peinture, changement de décor, comme une nouvelle page de la vie. Pinceaux, bonne humeur, bouteille d'eau et pause sandwich. Des instants simples de bonheur en famille. Bon dimanche à tous ! NM"

L'été n'étant pas tout à fait fini, il est tout à fait possible que Nadine Morano intervienne à nouveau sur les internets. Et ainsi montre à la France combien elle pense à elle.  

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

"Paris envahie" de migrants et de SDF, "Paris sale" : le post facebook aoûtien de Nadine Morano

Nadine Morano à propos des migrants qui fuient leur pays en guerre : "heureusement qu'on n'a pas fait pareil en 39-45 !"

Nadine Morano, les migrants et 39-45 : Thierry Mariani "l'aurait pensé" aussi

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.fr :

> Morano invite les migrants à se "battre"...comme en 39-45

Nadine Morano veut un service public de reconduite à la frontière

Du rab sur le Lab

PlusPlus