Contrairement à ce qu'a annoncé Florian Philippot, le maire de Brachay ne quitte pas le FN pour le rejoindre

Publié à 11h27, le 24 septembre 2017 , Modifié à 11h30, le 24 septembre 2017

Contrairement à ce qu'a annoncé Florian Philippot, le maire de Brachay ne quitte pas le FN pour le rejoindre
Florian Philippot © AFP

Il y a apparemment eu un problème de communication.

Ce dimanche 24 septembre, dans Le Journal de la Haute-Marne, le maire de Brachay explique que non, il ne quitte pas le Front national pour rejoindre Florian Philippot. Gérard Marchand laisse peu de place aux doutes :

Je suis ami avec Florian Philippot et je le resterai. C'est ce que je lui ai dit. Je l'ai même assuré que je serai à ses côté le 9 novembre à Colombey mais, pour le reste, j'ai ma carte au Front national et je la garde.

 

Ah mince alors. C'est-à-dire que ces propos sont en contradiction avec ceux de Florian Philippot qui, vendredi, se félicitait du soutien de Gérard Marchand… "J'ai eu le maire de Brachay au téléphone ; très belle nouvelle : il quitte le FN et rejoint Les Patriotes. Bienvenue Gérard !", s'enthousiasmait vendredi l'ex-vice-président du FN. Et pour cause : ce ralliement avait tout du symbole espéré par le clan Philippot, Brachay étant le village où, depuis des années, Marine Le Pen effectue sa rentrée politique.

Florian Philippot s'est donc un tout petit peu emballé en annonçant le ralliement de Gérard Marchand aux Patriotes. "Je ne prends pas parti pour les uns ou pour les autres", assure ce dernier dans Le Journal de la Haute-Marne, tout en expliquant qu'il votera aux sénatoriales, ce dimanche 24 septembre, pour les représentants FN.

Au Lab, Florian Philippot prend acte de cette décision. Il dit : 

 

Je l'ai eu deux fois au téléphone en fin de semaine, il m'avait dit cela [qu'il le rejoignait]. Il a manifestement changé d'avis au sujet du FN, sûrement dans le contexte des sénatoriales. Dont acte. Je peux comprendre quand des liens d'amitié sont en jeu

Ce quiproquo a immédiatement été dénoncé par Steeve Briois. "Après la manipulation du couscousgate, nouvelle révélation d'une méthode minable de Florian Philippot", a écrit le maire FN d'Hénin-Beaumont sur Twitter.

Le député FN Bruno Bilde, proche de Marine Le Pen, a quant à lui moqué Florian Philippot, *s'étonnant* d'une telle méprise de la part de quelqu'un qui est supposé maîtriser la communication...

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus