"Député call center" : La France insoumise dénonce le "mépris de classe" de "certains sympathisants de LREM" envers Adrien Quatennens

Publié à 09h25, le 04 janvier 2018 , Modifié à 09h28, le 04 janvier 2018

"Député call center" : La France insoumise dénonce le "mépris de classe" de "certains sympathisants de LREM" envers Adrien Quatennens
Adrien Quatennens, député LFI. © JACQUES DEMARTHON / AFP

Adrien Quatennens, député La France insoumise, élu dans la première circonscription du Nord, 27 ans et, déjà, un des parlementaires les plus connus de cette 15ème législature. Il s'est notamment illustré lors de l’examen du projet de loi d’habilitation en vue de réformer le code du travail, attaquant vertement Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, au point que même du côté de La République en marche, on le trouve "brillant".

Et, forcément, quand on s'expose, il faut s'attendre à ce que les rageux viennent rager.

C'est notamment un tweet d'une certaine Sophie Point qui a suscité l'indignation de La France insoumise. Cette dernière, qui affiche sur Twitter son soutien pour LREM, se moque dans un tweet daté du 29 décembre du "surnom" d'Adrien Quatennens : "député call center". Car, faut-il le savoir, le député du Nord a un métier : il est conseiller clientèle dans le secteur de l'énergie.

La moquerie n'est pas passée.

Sur Facebook, le président du groupe LFI à l'Assemblée, Jean-Luc Mélenchon, s'en émeut. Il écrit, commentant le fameux tweet :

Incroyable mais vrai. Le mépris de classe est un argument public chez 'La République en Marche', le parti des riches. Ce tweet croit nous piquer en moquant Adrien pour avoir travaillé en 'call-center'. Pour eux l'Assemblée nationale est réservée aux DRH. Nous, insoumis, nous sommes fiers du parcours d'Adrien et de son haut niveau politique. Il préfigure bien le peuple que notre victoire mettra partout au pouvoir.

 

Adrien Quatennens a, naturellement, réagi lui aussi. Sur Twitter, il évoque également un "mépris de classe" :

Il semblerait en effet que certains sympathisants de La République En Marche supportent mal qu'un conseiller clientèle, une aide-soignante, un employé ou un ouvrier ait sa place à l'Assemblée Nationale. Pour nous, cela va de soi. C'est même notre fierté. #MéprisDeClasse

Les Jeunes insoumis y sont eux aussi allés de leur commentaire, toujours sur Twitter. Ils s'agacent :

Oui, Sophie Point, notre député Adrien Quatennens a eu un boulot normal, comme la plupart des Français... il n'a pas à en avoir honte. Encore pardon, on vient pas tous de chez Rothschild

Sinon, politiquement, ça se passe plutôt bien pour Adrien Quatennens. Cet été, une de ses interventions à la tribune pendant les débats sur les ordonnances a fait près de 170.000 vues sur YouTube, ce qui est plutôt pas mal pour un politique, surtout pour une intervention d’une demi-heure. En général, les discours dans l’hémicycle, c’est une centaine de vues maximum. Adrien Quatennens s’est engouffré dans la brèche : il a créé sa propre chaîne YouTube et organise même des foires aux questions avec ses électeurs.

LIRE AUSSI SUR LE LAB
Voici les parlementaires qu’on vous conseille de suivre en 2018

Du rab sur le Lab

PlusPlus