Des adhérents d’En Marche saisissent la justice : Fasquelle y voit le "problème" de Macron "avec la démocratie"

Publié à 06h48, le 24 juillet 2017 , Modifié à 08h40, le 24 juillet 2017

Des adhérents d’En Marche saisissent la justice : Fasquelle y voit le "problème" de Macron "avec la démocratie"
Daniel Fasquelle. © AFP

Les critiques sont de plus en plus nombreuses à s’élever contre le manque de démocratie de la majorité présidentielle estampillée La République en marche. Et cette critique se retrouve même au sein du parti présidentielle. Ainsi, comme l’a révélé Le Parisien dimanche 23 juillet, des adhérents LREM ont décidé de saisir la justice sur la validité des statuts du parti. Une fronde interne qui fait bien marrer Daniel Fasquelle, trésorier de LR et potentiel candidat à la présidence de son parti.

Sur Twitter, le député LR du Pas-de-Calais, ex-maire du Touquet, la ville d’Emmanuel Macron, a profité de cette saisine des tribunaux pour dénoncer le "problème" du chef de l’Etat "avec la démocratie". Rien que ça. Il écrit :

La contestation devant les tribunaux des statuts de LREM par des militants montre à nouveau que Macron a un problème avec la démocratie.

Car "une trentaine de militants" d’En Marche ont décidé de saisir la justice pour faire invalider les statuts de LREM via l’annulation du scrutin et faire repousser à décembre le vote par le juge des référés. Un scrutin qui débute ce lundi 24 juillet et qui sera clôturé le 31 juillet. "Les requérants, qui dénoncent un manque de démocratie interne, estiment que les nouveaux statuts ont été soumis au vote sans tenir compte du délai légal prévu par les textes du parti", explique Le Parisien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus