Deux femmes à des postes régaliens, deux MoDem, trois proches de Macron et un peu de LR : les entrants au gouvernement

Publié à 19h39, le 21 juin 2017 , Modifié à 21h54, le 21 juin 2017

Deux femmes à des postes régaliens, deux MoDem, trois proches de Macron et un peu de LR : les entrants au gouvernement
Édouard Philippe et Emmanuel Macron © LOIC VENANCE / AFP

PHILIPPE II - Le nouveau gouvernement a finalement été annoncé mercredi 21 juin, après plusieurs jours de grande tension et une looooongue attente dans l'après-midi. Exit François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard et Richard Ferrand. En tout, on compte onze nouveaux entrants au gouvernement.

C'est Nicole Belloubet, juriste et membre du Conseil constitutionnel (et ancienne élue locale socialiste), qui devient ministre de la Justice. Florence Parly, qui avait été secrétaire d'État au Budget dans le gouvernement Jospin (2000-2002), est elle nommée ministre des Armées. Nous avons donc deux femmes à des postes régaliens en même temps, ce qui se fait très rareNathalie Loiseau est par ailleurs nommé ministre des Affaires européennes, à la place de Marielle de Sarnez. Au total, l'équipe gouvernementale est plus que paritaire puisqu'elle comprend 15 femmes pour 29 ministres et secrétaires d'État (sans compter le Premier ministre Édouard Philippe).

Emmanuel Macron profite par ailleurs de ce qui devait être un remaniement "technique" pour faire entrer plusieurs membres de sa garde rapprochée : le député ex-PS Stéphane Travert, un temps pressenti pour prendre la tête du groupe LREM, devient ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation (en remplacement de Jacques Mézard) ; le très proche conseiller Julien Denormandie devient secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires (Jacques Mézard, qui remplace Richard Ferrand) ; Benjamin Griveaux, porte-parole de LREM, devient secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances (Bruno Le Maire reste en poste et récupère en plus la seconde attribution).

Le MoDem perd un peu de présence au gouvernement : il n'a plus trois mais deux membres avec la nomination de la sénatrice Jacqueline Gourault (proche historique de François Bayrou) comme ministre auprès de Gérard Collomb (Intérieur) et Geneviève Dariseussecq (maire de Mont-de-Marsan) comme secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées.

Une petite touche de droite est aussi apportée à ce gouvernement : Sébastien Lecornu (président LR du département de l'Eure et proche de Bruno Le Maire) est nommé secrétaire d'État auprès de Nicolas Hulot et le sénateur ex-LR (depuis longtemps En Marche) Jean-Baptiste Lemoyne est nommé secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

On notera également la nomination de Brune Poirson, issue de la société civile et tombeuse du successeur de Marion Maréchal-Le Pen aux législatives dans le Vaucluse, au même poste que Sébastien Lecornu.

Du rab sur le Lab

PlusPlus