Didier Guillaume, le patron des sénateurs PS, imagine Manuel Valls rempiler à Matignon en 2017 "après la réélection de François Hollande"

Publié à 07h50, le 21 juillet 2015 , Modifié à 07h52, le 21 juillet 2015

Didier Guillaume, le patron des sénateurs PS, imagine Manuel Valls rempiler à Matignon en 2017 "après la réélection de François Hollande"
François Hollande et Manuel Valls © ERIC FEFERBERG / AFP

Que faire quand on est Premier ministre sortant si "son" président rempile à l’Elysée ? Pas facile pour celui qui a investi Matignon de redevenir député ou d’occuper un poste ministériel dans une nouvelle équipe gouvernementale. C'est la question que doit aujourd'hui se poser un Manuel Valls, fort d'une certaine côte sondagière, aux ambitions élyséennes limpides.

Ainsi, si François Hollande parvient à glaner un deuxième mandat présidentiel en 2017, que fera Manuel Valls, qui a "vocation" à rester Premier ministre jusqu’à l’échéance élyséenne, dixit François Hollande, malgré une popularité supérieure à celle du chef de l’Etat dans les sondages ?

Président du groupe socialiste au Sénat, Didier Guillaume a bien une petite idée. Le sénateur de la Drôme imagine voir Manuel Valls poursuivre son action à Matignon pour les débuts d’un second quinquennat. Au Figaro de ce mardi 21 juillet, il lance ainsi :

 

"

J’aimerais même que Manuel Valls soit reconduit à Matignon en 2017, après la réélection de François Hollande.

"

Mais pour en arriver là, encore faut-il que François Hollande soit, d’une part, candidat à sa propre succession – on a vu que la machine à débat sur la primaire avait été relancée par Marie-Noëlle Lienemann -, et d’autre part, s’il est candidat, qu’il l’emporte. Ce qui, à l’heure actuelle, n’est pas une mince affaire.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Méthode de communication : Hollande lance une idée, Valls la précise 

> Hollande affirme qu'il gardera Valls comme Premier ministre jusqu'en 2017

Du rab sur le Lab

PlusPlus