Dis-moi comment tu réagis à la nomination d'Édouard Philippe et je te dirai si tu es ministrable

Publié à 17h03, le 15 mai 2017 , Modifié à 17h10, le 15 mai 2017

Dis-moi comment tu réagis à la nomination d'Édouard Philippe et je te dirai si tu es ministrable
© Giphy

Et voilà : Emmanuel Macron a nommé ce lundi 15 mai Édouard Philippe, député-maire LR du Havre, Premier ministre. De quoi déstabiliser la droite à quelques semaines du premier tour des élections législatives, même si le secrétaire général de Les Républicains, Bernard Accoyer, a d'emblée expliqué qu'il s'agissait non pas d'un accord politique mais d'une simple "initiative personnelle".

De fait, Les Républicains sont divisés.

Une preuve parmi d'autres : la différence de ton dans les réactions des élus de droite. Deux camps se dessinent : ceux qui saluent la nomination d'Édouard Philippe à Matignon et ceux qui la critiquent, engageant l'affrontement sur le terrain des législatives. Cette différence de ton permet d'effectuer un écrémage entre ces élus LR qui sont des ministres potentiels et les autres.

Démonstration :

Bruno Le Maire : ministrable

Éric Ciotti : pas ministrable

Gérarld Darmanin : ministrable

Nathalie Kosciusko-Morizet : ministrable

Franck Riester (lemairiste) : ministrable

Jean-François Copé : pas ministrable

Bruno Retailleau : pas ministrable

Christian Estrosi : 

Daniel Fasquelle : pas ministrable

Nadine Morano : pas ministrable

Fabienne Keller (juppéiste) : ministrable

Valérie Debord : pas ministrable

Thierry Solère : ministrable

À noter qu'une vingtaine d'élus LR, dont Thierry Solère, Gérald Darmanin, Arnaud Robinet, Dominique Bussereau, Besnoist Apparu et Christian Estrosi ont publié un communiqué lundi après-midi appelant à "répondre à la main tendue par le président de la République"  : ministrables 

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus