Dominique de Villepin "tire la sonnette d'alarme" sur le silence de François Fillon depuis sa victoire à la primaire

Publié à 13h27, le 22 décembre 2016 , Modifié à 13h39, le 22 décembre 2016

Dominique de Villepin "tire la sonnette d'alarme" sur le silence de François Fillon depuis sa victoire à la primaire
© Montage photos via Le Lab

Disparu des écrans radars, ou presque. Depuis sa victoire à la primaire de la droite, le 27 novembre, François Fillon a été quasiment absent des médias, à l'exception d'une tribune au Figaro sur la santé. Certes, le candidat Les Républicains à la présidentielle a passé du temps dans la préparation de son équipe de campagne, un exercice d’alchimiste qu’il ne faut pas rater. Mais ce "trou d’air" du mois de décembre inquiète sa famille politique. Sur RMC et BFMTV, ce jeudi 22 décembre, Dominique de Villepin a ainsi "tiré la sonnette d’alarme" sur le mutisme médiatique de François Fillon. L’ancien Premier ministre de droite a déclaré :

 

 

"

Je me permets, tant qu’il est encore temps de tirer la sonnette d’alarme. J’ai participé à plusieurs campagnes électorales, la plupart victorieuses. Je sais comment se construit une campagne électorale. Il ne faut pas être absent quand les Français regardent le match et il ne faut pas faire peur. Il ne faut pas être absent des débats et se dire ‘on verra plus tard quand les Français auront passé la trêve des confiseurs’ (…) Il ne faut pas perdre le contact avec un électorat qui est en train aujourd’hui de se préparer à cette élection présidentielle. C’est un risque (de perdre le contact, ndlr) avec ses soutiens qui donnent le sentiment de mal maîtriser ce programme, de mal le comprendre et au final de mal le défendre.

"

Une allusion, sans doute, aux difficultés rencontrées par des soutiens de François Fillon pour défendre le programme du candidat sur la santé, comme Eric Woerth et Jérôme Chartier. Dominique de Villepin a en tout cas pointé du doigt les difficultés intrinsèques à la primaire, scrutin dont l’ancien ministre des Affaires étrangères dit régulièrement qu'il n’y est "pas favorable":

 

 

"

François Fillon est handicapé par sa victoire. Il y a des victoires qui vous alourdissent. Quand vous gagnez la primaire, il faut très très vite être capable de rebondir pour vous préparer au match important qu’est la présidentielle. La présidentielle n’a rien à voir avec la primaire : il faut s’adresser à tous les Français, c’est un autre exercice.

"

En déplacement auprès des forces françaises au Sahel, François Fillon a expliqué à Paris Match le pourquoi de ce silence médiatique : "Tout le monde s’agite à Paris. Je ne veux pas être dans le combat de rue". L’ancien Premier ministre devra tout de même descendre dans l’arène en janvier.

 

[BONUS TRACK] Les compliments de Dominique de Villepin à Emmanuel Macron

Si Dominique de Villepin a mis en garde François Fillon, il a en revanche distribué les bons points à un autre candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, qui représente selon lui "la plus grosse surprise" depuis le début de la campagne présidentielle. Voilà ce qu’il a estimé à son sujet :

 

 

"

Emmanuel Macron introduit un changement profond dans la gestion de son capital politique. C’est une gestion opportuniste, il s’adresse à tout le monde, il se prononce sur tous les sujets en essayant de capter tout ce qui est possible. Il est dans l’air du temps, il est dans le mouvement de l’époque. (…) Cette stratégie pointilliste qui couvre l’échiquier est une stratégie qui peut être payante.

"

Le leader d’En Marche! représente un danger pour François Fillon. Il pourrait en effet capter un électorat centriste, particulièrement de centre-droit, que le candidat LR va avoir quant à lui du mal à attirer. Elogieux à l’égard d’Emmanuel Macron, Dominique de Villepin votera-t-il pour un candidat à la présidentielle n’étant pas issu de sa famille politique ? "La question ne se pose pas aujourd’hui", a-t-il écarté. Pour le moment, donc.

Du rab sur le Lab

PlusPlus