Publié à 06h18, le 16 janvier 2018 , Modifié à 06h18, le 16 janvier 2018

Du côté de La France insoumise, on a adoré le premier JT de Le Média

© Capture d'écran YouTube

Un bug technique qui oblige à suivre le JT sur Facebook ou YouTube plutôt que sur son site internet. Des choix de sujets – l'égalité salariale entre les hommes et les femmes, les manifestations en Iran ou le sort des réfugiés à la frontière franco-italienne, notamment - qui confirment une orientation à gauche. Et des commentaires parfois surprenants de la part d'une journaliste, comme lorsque la rédactrice en chef Aude Rossigneux parle des conclusions "peu étonnantes" d'une enquête affirmant que le premier budget de l'ère Macron favorisera surtout les plus riches. Et une interview de Bruno Gaccio en forme d'auto-promo.

Voilà à quoi a ressemblé lundi 15 janvier  le premier JT de Le Média, le média lancé - notamment - par Sophia Chikirou, ancienne directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon. Mais rien qui laisse penser à une trop grande filiation de la part de La France insoumise.

Cela n'a pas empêché plusieurs élus insoumis de faire la promotion de Le Média ou de saluer son arrivée. Ainsi le député du Nord Adrien Quatennens a évoqué "un événement et sans aucun doute le début d'une grande aventure".

Sa collègue de l'Assemblée nationale Mathilde Panot a estimé que les journalistes de Le Média avaient parlé "avec humanité des migrant•e•s, de leur périple et de la solidarité des citoyen•ne•s à leur égard". Elle a ajouté :

Cela fait du bien dans ce contexte morbide où le gouvernement veut faire passer une loi qui reprend les revendications du FN.

 

Interrogée sur CNews lundi soir, la députée Danièle Obono a pour sa part salué "la diversité de l'équipe de Le Média" qui, selon elle, "montre que ce média n'est pas une émanation de La France insoumise". "Ce média participe à la pluralité nécessaire à l'information", a-t-elle estimé.

Quant à Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon, ils n'ont pas manqué de faire la promo de ce nouvel arrivant dans le paysage médiatique. Notons que, pour le pluralisme, il est toujours mieux qu'un média naisse plutôt qu'il disparaisse.

Lundi matin, sur France 2, Alexis Corbière avait réfuté l'idée selon laquelle Le Média serait le média de La France insoumise. "Si ça devient le média des insoumis, c'est raté", a-t-il déclaré. 

Voir plus!