Ecotaxe : quand Cécile Duflot commente en direct une interview de Jean-Louis Borloo

Publié à 09h36, le 28 octobre 2013 , Modifié à 09h36, le 28 octobre 2013

Ecotaxe : quand Cécile Duflot commente en direct une interview de Jean-Louis Borloo
Cécile Duflot et Jean-Louis Borloo. (Montage via Maxppp)

Pour la deuxième fois en cinq jours, Jean-Louis Borloo s’est prononcé pour une "remise à plat" de l’écotaxe.

Invité d’Europe 1, ce lundi 28 octobre, le président de l’UDI a de nouveau réagi à la fronde des agriculteurs bretons contre l’écotaxe qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2014. Une taxe imaginée lors du Grenelle de l’Environnement lorsque Jean-Louis Borloo était ministre de l’Ecologie du gouvernement Fillon. 

"

Cette Bretagne, qui est une forme de presqu’île de notre pays, vit un moment extrêmement difficile.
A l’époque, cela avait fait l’unanimité chez les agriculteurs le patronat, les syndicats et les régions. L’idée était de financer le fret ferroviaire, qui est dans un mauvais état, en taxant les grands transports de camions internationaux.

"

Et le leader centriste d’ajouter ensuite :

"

Il faut en rediscuter car cela pose un vrai problème. Il faut la remettre à plat.

"

Parallèlement, la ministre du Logement Cécile Duflot a réagi sur Twitter à cette intervention de Jean-Louis Borloo, lui décernant "le pompon de la mauvaise foi".

Car pour l’ancienne patronne d’EELV, Jean-Louis Borloo a fait plus qu’inventer l’écotaxe. 

Interrogé en direct sur Europe 1 sur ces critiques de Cécile Duflot, Jean-Louis Borloo a répliqué, mettant en lumière les contradictions écologiques sur la question. Sur le mode : les écolos n’avaient pas vote l’écotaxe et maintenant, ils la soutiennent.

"

Ecoutez, je pense que madame Duflot essaye de sortir de cette situation. Je rappelle que les écologistes étaient les seuls à pas l'avoir voté à l'époque parce qu'ils la trouvaient pas assez dure et pas assez sévère.

"

Et de se justifier sur le fond de sa demande d’une remise à plat d'un dispositif dont il est à l'origine :

"

Une idée mise en place à un certain moment peut se révéler inadaptée à d'autres moments.
Voilà c'est tout ce que je lui réponds.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus