EDITO - La maladresse de Cambadélis pour qui "le PS ne peut pas incarner l'avenir"

Publié à 09h51, le 31 août 2015 , Modifié à 10h56, le 31 août 2015

EDITO - La maladresse de Cambadélis pour qui "le PS ne peut pas incarner l'avenir"
Jean-Christophe Cambadélis © AFP
Image Olivier Duhamel

Olivier Duhamel

Interrogé ce lundi 31 août par Guillaume Durand sur LCI et Radio Classique à propos du rejet que subit le parti socialiste, son Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, prononce cette phrase surprenante :

"

Le parti socialiste ne peut pas incarner l'avenir alors qu'il est au pouvoir.

 

"

Un politologue pourrait souscrire, au moins partiellement, à cette analyse. Impossible d'incarner une alternative lorsque l'on exerce le pouvoir. Difficile d'incarner l'avenir lorsque l'on se coltine les contraintes de la gestion du pays.

Mais un politique ? Un socialiste, de surcroît ? N'est-il pas tenu d'offrir une vision, de porter une espérance ? Donc, d'incarner l'avenir...

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis se chauffent avec des militants des MJS

Du rab sur le Lab

PlusPlus