EELV s'amuse de son propre "suicide collectif" dans un échange avec "Le Gorafi" sur Twitter

Publié à 12h30, le 16 février 2016 , Modifié à 18h43, le 16 février 2016

EELV s'amuse de son propre "suicide collectif" dans un échange avec "Le Gorafi" sur Twitter
Capture d'écran de l'achange entre Le Gorafi et EELV sur Twitter

ON POSE ÇA LÀ - Après l'entrée de trois écologistes au gouvernement, dont celle de la désormais ex-patronne d'EELV Emmanuelle Cosse, le parti écolo semble en lambeaux, plus que jamais fracturé et indécis sur la ligne à suivre pour se relever. Une situation grave et très sérieuse. Mais c'est peut-être dans ces moments-là que l'humour reste une arme des plus efficaces. 

C'est en tous cas par ce biais que le parti, via son compte Twitter officiel, a décidé de prendre les critiques et autres moqueries sur son état de santé, mardi 16 février. Sur le réseau social, EELV répond en effet à un article du Gorafi, site parodique, selon lequel "les derniers membres d'EELV n'arrivent pas à se mettre d'accord sur l'organisation de leur suicide collectif". La réaction du compte du parti écolo est absolument priceless :

En mode "vaut mieux en rire qu'en pleurer".

Voilà, on n'a pas grand chose d'autre à en dire alors on pose ça là.

< /a>

[EDIT 18h]

En fin d'après-midi, le porte-parole d'EELV Julien Bayou a poursuivi sur le même ton, expliquant que le parti s'orientait "vers un accord sur [son] désaccord quant à la manière la plus éco-responsable de procéder" :

Une discussion qui s'est poursuivie en début de soirée :

 

À LIRE SUR LE LAB :

Manuel Valls balance le lobbying d’Emmanuelle Cosse pour entrer au gouvernement

Cosse au gouvernement : François de Rugy fait remarquer qu’il soutient Hollande depuis plus longtemps, lui

12 tweets qu'Emmanuelle Cosse devrait penser à supprimer maintenant qu'elle est ministre

Du rab sur le Lab

PlusPlus