Emmanuelle Cosse en a ras-le-bol des "petits amusements" de ses "anciens amis d'EELV" alors qu'il y a des morts à cause du climat

Publié à 09h37, le 06 octobre 2015 , Modifié à 09h45, le 06 octobre 2015

Emmanuelle Cosse en a ras-le-bol des "petits amusements" de ses "anciens amis d'EELV" alors qu'il y a des morts  à cause du climat
Emmanuelle Cosse © AFP

ENOUGH IS ENOUGH - Les multiples défections à Europe Écologie – Les Verts, Emmanuelle Cosse en a un peu marre. Alors forcément, lorsque le sujet est évoqué, la cheffe écolo monte rapidement dans les tours.

C'est ce qu'il se passe ce mardi 6 octobre, sur le plateau d'iTÉLÉ. La secrétaire nationale d'EELV est interrogée sur le prochain départ de son parti, après Jean-Vincent Placé, François de Rugy, Barbara Pompili, Véronique Massonneau, etc. Cela l'énerve. Alors elle envoie littéralement bouler le journaliste Bruce Toussaint :

"

Il y a un moment, ce qui m'intéresse, c'est ce que je fais pour le pays, ce que je fais pour l'écologie et ce que je vais faire pour les régionales. […] Les petites spéculations personnelles de mes anciens amis à un moment où il faut se battre pour l'écologie, je l'ai bien commenté et maintenant, je vais vous dire, je passe à autre chose.

 

"

On lui fait alors remarquer qu'elle parle de ses "anciens amis". "Il y a un moment, ça va bien, s'énerve encore Emmanuelle Cosse. Ce sont des gens avec qui je fais de la politique depuis plusieurs années et il y a un moment où ça va bien, ça va bien les petits amusements de ces personnes."

Et pour être sûre de bien se faire comprendre, l'élue de Paris évoque les inondations meurtrières de ce week-end dans les Alpes-Maritimes :

"

Il y a eu 20 morts il y a deux jours sur des questions liées au climat et notamment au problème de la place de la nature dans l'urbanisation. Excusez-moi mais c'est plus important et plus responsable de parler de ça et d'apporter des solutions.

 

"

 

[BONUS TRACK] NKM a bien raison

Il n'y a pas que ses anciens camarades d'EELV qui tapent sur le système d'Emmanuelle Cosse. Il y a aussi les climato-sceptiques, à l'image du chef du service météo de France Télévisisons Philipe Verdier.

Emmanuelle Cosse est invitée à réagir sur les mots de Nathalie Kosciusko-Morizet, lundi soir, sur le plateau du Grand Journal. L'ancienne ministre considère que les climato-sceptiques sont "des connards". La secrétaire nationale d'EELV est plutôt d'accord avec la n°2 de Les Républicains :

 

"

Très jolie formule. Je dirais aussi que ce sont des dangers pour l'Humanité. J'aurais pu dire la même chose que NKM. 

"

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Jean-Vincent Placé, dépité : "même décontracté, j’ai l’air d’avoir un look de droite"

Candidature à la présidentielle en 2017 : Cécile Duflot passe du "rien n'est décidé" à "je m'y prépare"

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR : 

Inondations : "nous payons les erreurs qui ont été commises il y a trente ans"

Du rab sur le Lab

PlusPlus