Emmanuel Macron a écrit trois livres restés dans les cartons

Publié à 16h02, le 31 mars 2017 , Modifié à 16h08, le 31 mars 2017

Emmanuel Macron a écrit trois livres restés dans les cartons
© PATRICK KOVARIK / AFP

Emmanuel Macron pourrait être le prochain président de la République. Mais il aurait pu tout aussi bien être… écrivain. Le candidat à la présidentielle d’En Marche! a déjà écrit trois livres, révèle Le Point dans son numéro daté du jeudi 30 mars. Il s’agit selon l’hebdomadaire d’un "roman épistolaire sur les Aztèques, une histoire d’amour assez classique et une autre qui joue avec les temps, autour d’une pianiste". Emmanuel Macron explique pourquoi ces bouquins n’ont jamais été publiés :

 

 

"

Comme je n’étais pas content, je ne les ai pas donnés à un éditeur. Mais la littérature nourrit mes discours et mon action. J’écris toujours.

"

Et même très souvent, selon Franz-Olivier Giesbert : "Tous les soirs ou presque, quand il rentre chez lui, Emmanuel Macron écrit des carnets, des pensées, des scènes. Il a déjà des centaines et des centaines de pages", précise le journaliste.

Dans son livre L’ambigu Monsieur Macron (Flammarion) paru en novembre 2015, le journaliste Marc Endeweld évoquait déjà la rédaction d’un roman par Emmanuel Macron lorsqu’il était étudiant en classe préparatoire, au lycée Henri IV à Paris : "À cette époque, Emmanuel Macron semble n’avoir qu’une ambition : écrire un grand roman picaresque", souligne le journaliste de Marianne.

Les journalistes Caroline Derrien et Candice Nedelec révèlent dans Les Macron (Fayard) paru en mars qu’un ami d’Emmanuel Macron a lu le manuscrit. Ce roman picaresque dans l’Amérique précolombienne fait "entre 150 et 200 pages", selon ce proche. "Il y avait des passages terribles, des scènes de sacrifices humains ; tout était raconté avec un luxe de détails saisissant", avance-t-il, se disant époustouflé par "l’extrême maîtrise de la langue".

Interrogé par le JDD dimanche 25 mars pour savoir quel est son livre ou auteur préféré, Emmanuel Macron évoque plusieurs écrivains. "J’aime autant Stendhal que Camus, Gide que Rimbaud", cite le candidat à la présidentielle, parlant aussi du recueil de poèmes de René Char Fureur et Mystère

Du rab sur le Lab

PlusPlus