Emmanuel Macron blackboulé d'une cérémonie organisée par la mairie de Paris

Publié à 06h37, le 23 mai 2016 , Modifié à 07h36, le 23 mai 2016

Emmanuel Macron blackboulé d'une cérémonie organisée par la mairie de Paris
Emmanuel Macron probablement en train de chanter "L'Internationale" © GEORGES GOBET / AFP

C'était il y a un an. Emmanuel Macron n'était pas encore "en marche". Il était même plutôt à l'arrêt, du moins du côté de l'Hôtel de Ville de Paris. L'Opinion raconte en effet dimanche 22 mai comment le ministre de l'Économie s'est fait refouler d'une cérémonie organisée par la mairie parisienne.

Le 20 mai, 30 startups étaient réunies à l'Hôtel de Ville pour un événement autour du numérique : le "Hacking de l’Hôtel de Ville". Quoi de plus normal, pour l'occasion, que d'accueillir le ministre chargé, justement, du numérique ? Normal, peut-être, mais impossible visiblement. 

L'Opinion rappelle qu'à l'époque, Emmanuel Macron et Anne Hidalgo étaient *un tout petit peu* en conflit au sujet de l'ouverture des magasins le dimanche. Aussi, quand  Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, a insisté pour que le ministre de l'Économie vienne à l'événement, il s'est rapidement fait renvoyer à ses chères études. Voici ce que lui a répondu un conseiller, cité par le quotidien :

"

Non, il [Macron] est persona non grata !

 

"

On apprend donc que la mairie de Paris classe certaines personnalités politiques en fonction des relations entretenues avec l'exécutif parisien, et notamment Anne Hidalgo. "On était en pleine période d’acrimonie sur le travail le dimanche. Il nous a semblé préférable que ce ne soit pas Emmanuel Macron qui vienne", justifie-t-on ainsi à L'Opinion.

Résultat, c'est Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, qui est venue à l'événement. Une secrétaire d'État dont les relations avec son supérieur, Emmanuel Macron, ne sont pas toujours très bonnes...

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB 

Le "j'en ai rien à battre" d'Anne Hidalgo, interrogée sur Emmanuel Macron

Du rab sur le Lab

PlusPlus