Emmanuel Macron dit sans dire qu’il aurait démissionné si François Hollande l’avait empêché de créer "En Marche !"

Publié à 21h21, le 10 avril 2016 , Modifié à 21h21, le 10 avril 2016

Emmanuel Macron dit sans dire qu’il aurait démissionné si François Hollande l’avait empêché de créer "En Marche !"
Emmanuel Macron au 20h de France 2 © DR

Avant de lancer son mouvement politique, Emmanuel Macron a informé François Hollande de son intention. Le ministre de l’Economie avait donc l’aval du chef de l’Etatlorsqu’il a annoncé, mercredi 6 avril à Amiens, la création d'"En Marche !", un mouvement ni de droite ni de gauche.

Invité du JT de France 2 ce dimanche 10 avril, l’iconoclaste ministre de 38 ans a dit sans dire qu’il aurait quitté le gouvernement si le président de la République avait refusé qu’il fonde ce mouvement.

 

"

J’aurais pris mes responsabilités. Je ne fais pas de politique fiction, mais je pense que c’est suffisamment important pour moi pour avoir pris, en effet, des risques, mes responsabilités et donc je serais allé au bout de la logique.

 

"

Pour Emmanuel Macron, lancer son mouvement était donc non-négociable. Quitte à démissionner dans le cas où il en aurait été empêché.

L'hypothèse d’une démission avait déjà été émise avant le remaniement de février 2016.Le Parisien écrivait alors que le locataire de Bercy, objet de nombreux recadrages de la part de Manuel Valls, "n’exclu[ait] pas de quitter avec fracas son poste" en raison d’une éventuelle fusion de sa loi pour les Nouvelles Opportunités Économiques (Noé) avec le texte de la ministre du Travail, Myriam El-Khomri. Emmanuel Macron avait ensuite démenti cette rumeur en dénonçant "l’indécence" de la menace de démission ministérielle.

[BONUS TRACK]

Sur le plateau de Laurent Delahousse, Emmanuel Macron a tenu à préciser que son mouvement ne représentait pas une "aventure solitaire" (et ce même s’il a donné ses initiales au mouvement). Pour cela, il avance un chiffre a priori édifiant :

 

"

Il y a toutes les 30 secondes un nouvel adhérent. Donc il y a aujourd'hui 13.000 adhérents.

"

Sauf que, si l’on considère qu’une journée compte 1440 minutes, et qu’il y a 2 adhérents par minute...

1440 x 2 = 2880

...et si l’on considère qu’il s’est écoulé 4 jours entre mercredi soir et dimanche soir...

2880 x 4 = 11.520

On n’arrive pas tout à fait au nombre revendiqué de 13.000 adhérents. L’ordre de grandeur est donc mal choisi. En réalité, cela correspond plutôt à un adhérent toutes les 26,6 secondes. C’est sûr que c’est un peu moins parlant.

Du rab sur le Lab

PlusPlus