Emmanuel Macron estime que François Fillon "est en train de réaliser le rêve de Patrick Buisson" d’union des droites

Publié à 12h45, le 03 avril 2017 , Modifié à 15h08, le 03 avril 2017

Emmanuel Macron estime que François Fillon "est en train de réaliser le rêve de Patrick Buisson" d’union des droites
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

Une escapade provençale vous change un candidat à l’élection présidentielle. Il y a encore quinze jours, Emmanuel Macron était très poli avec ses adversaires, préférant de pas perdre "la moitié ou le tiers de son temps dans ses rassemblements à invectiver les autres candidats". Mais ça, c’était avant. Depuis, il est passé par Marseille. Le candidat d’En marche ! "craint dégun" désormais. Il n’hésite même pas à citer IAM – quitte à raconter n’importe quoi – et à attaquer frontalement ses concurrents.

Dans un entretien au Monde ce lundi 3 avril, l’ancien ministre de l’Economie assure que "nous allons vers une tripartition inédite du champ politique, avec un camp progressiste central, représenté par l’offre que nous proposons, avec une gauche conservatrice ou plus extrême, celle de Jean-Luc Mélenchon qui mange progressivement celle de Benoît Hamon, et avec une droite dure extrêmement conservatrice". Il s’attarde ensuite sur le cas de François Fillon, estimant qu'il est dans la continuité de Patrick Buisson, l’ancienne éminence grise très controversée de Nicolas Sarkozy :

"

François Fillon est en train de réaliser le rêve de Patrick Buisson de la convergence entre l’extrême droite et une partie de la droite dite républicaine. Il a décidé que la droite française pouvait vivre ou se construire aux franges de la République, en faisant siffler les médias, en attaquant la justice, en invectivant ses compétiteurs, en considérant que nous étions dans un monde de postvérité… C’est-à-dire en revenant sur tous les fondamentaux de la droite républicaine. Cela aura nécessairement pour conséquence une recomposition entre une partie de la droite et l’extrême droite, que François Fillon le veuille ou non.

"

Patrick Buisson a toujours souhaité l’union des droites, estimant que "c’est une feuille de papier à cigarettes qui sépare les électeurs" du FN et ceux de la droite républicaine. Selon Emmanuel Macron, c’est donc François Fillon qui serait en mesure de réaliser ce rapprochement.

Au passage, l’ancien locataire de Bercy critique le "monde de postvérité" de François Fillon. Une *toute petite* allusion de rien du tout aux accusations du camp Fillon sur "l’instrumentalisation de la justice" ou l’existence d’un "cabinet noir"

Du rab sur le Lab

PlusPlus