Emmanuelle Ménard accuse Marlène Schiappa de distribuer son livre à tous les députés sauf aux LR et FN et se fait rembarrer par la secrétaire d'Etat

Publié à 18h22, le 19 janvier 2018 , Modifié à 12h10, le 22 janvier 2018

Emmanuelle Ménard accuse Marlène Schiappa de distribuer son livre à tous les députés sauf aux LR et FN et se fait rembarrer par la secrétaire d'Etat
Marlène Schiappa et Emmanuelle Ménard. © AFP

En tant que journaliste de formation, Emmanuelle Ménard, députée non inscrit de son état, devrait bien savoir qu'il faut se méfier de ce qui est écrit dans les journaux. N'est-ce pas elle qui clamait il y a peu que "si les Français croient de plus en plus aux théories du complot, c'est peut-être parce qu'ils croient de moins en moins aux journalistes et aux médias en général", interrogeant alors : "A qui la faute ?"

Visiblement, ce vendredi 19 janvier, Emmanuelle Ménard a pris Le Figaro, du moins son édition du 13 janvier, au pied de la lettre, ou presque. Tweetant une "lettre à Marlène Schiappa", la députée de l'Hérault s'étonne d'apprendre que le livre de la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes va être distribué aux députés sauf aux parlementaires LR et FN. Elle s'exclame :

Dans un entrefilet, paru dans Le Figaro du week-end dernier, j'ai pu lire, à propos de votre livre, Laïcité, point !, que vous alliez le 'diffuser à tous les députés, à l'exception des élus Les Républicains et Front national'. [...] Ainsi donc, pour vous, qui ne cessez de vous faire le défenseur de l'égalité entre hommes et femmes, il y aurait, en revanche, deux catégories - bien inégales - de députés : ceux avec qui ont peut parler et les infréquentables [...] Je ne lirai donc pas votre livre.

Voici une capture d'écran de l'"entrefilet" du Figaro en question, à voir ci-dessous :



S'il est bien écrit que le livre "va être diffusé à tous les députés, à l'exception des élus Les Républicains et Front national", nulle part peut-on y lire que c'est Marlène Schiappa elle-même qui va aller donner à chaque député ce fameux livre.

Et d'ailleurs, la réponse de la secrétaire d'Etat ne s'est pas fait attendre. Une heure plus tard, Marlène Schiappa lui rétorque :

Je ne 'distribue' rien, c’est la Fondation politique progressiste Jean Jaurès qui l’étudie. Aux dernières nouvelles vous n’étiez pas progressiste, si ? Si vous tenez à acquérir mon livre, vous pouvez vous rendre dans un endroit appelé 'librairie'. Bonne année !

Contacté par le Lab, l'entourage de Marlène Schiappa donne plus d'explications :

Le directeur des études [de la Fondation Jean Jaurès, NDLR] a co-écrit son livre 'Laïcité point !'. La Fondation étudie donc la possibilité, comme à son habitude, de pouvoir envoyer aux députés progressistes et de gauche des exemplaires du livre de Marlene Schiappa de la part de la Fondation Jean Jaurès et de Gilles Finchelstein [directeur de la Fondation, NDLR]. La Fondation n’a jamais offert de livres au Front National. Rien ne l’y oblige. Elle est dépositaire des archives du Parti socialiste et assume être sur une ligne sociale et progressiste. Elle n’a pas (a notre connaissance) vocation à contribuer à la réflexion intellectuelle du Front National qui n’en n’avait jamais formulé la demande jusque là.

Contactée par le Lab, la Fondation Jean Jaurès confirme que c'est bien elle qui va distribuer l'ouvrage de Marlène Schiappa, sans préciser si oui ou non ce livre ne sera pas donné aux élus LR et FN. Mais bon, entre nous, la Fondation Jaurès, Les Républicains, le Front national… Tout ce petit monde n'est pas très copain-copain. A qui la faute ?



[EDIT 22/01]

Au Lab, la Fondation Jean Jaurès a tenu à ajouter quelques précisions quant à la "distribution" du livre de Marlène Schiappa. Elle écrit :

 

La Fondation Jean-Jaurès ne distribuera pas le livre "Laïcité, point !" aux députés. Il ne s'agit pas d'une production de la Fondation, mais d'un livre des Editions de l'Aube, auquel Jérémie Peltier a contribué en tant que directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès, car il travaille sur ce sujet depuis longtemps. Il dispose de quelques dizaines d'exemplaires qui seront distribués à un réseau restreint.

Fin de la *polémique*.

Du rab sur le Lab

PlusPlus