ENQUÊTE EXCLUSIVE – On a retrouvé Philae, le labrador de François Hollande

Publié à 16h00, le 02 juin 2017 , Modifié à 16h58, le 02 juin 2017

ENQUÊTE EXCLUSIVE – On a retrouvé Philae, le labrador de François Hollande
Philae à l'Élysée. © CHRISTELLE ALIX / PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE / AFP

On en sait peu sur la nouvelle vie de Président-à-la-retraite de François Hollande, resté silencieux (à une exception près) depuis son départ de l’Élysée le 14 mai. L’ex-chef de l’État a laissé les clefs du Palais, non sans une certaine émotion, à son successeur et ex-ministre Emmanuel Macron. De nombreuses interrogations subsistaient, tant sur les modalités pratiques, comme son logement (qu’il a fini par trouver), que sur sa reconversion professionnelle.

Mais une question d’un autre ordre, d’une importance *capitale* a taraudé le Lab : qu’allait devenir Philae, le labrador femelle offert par la Fédération des anciens combattants français de Montréal en cadeau de Noël 2014 ? On savait que le chef de l’État, qui avait fini par se prendre d’affection pour la chienne, avait décidé de l’emmener dans ses bagages. Sauf que depuis, aucune image, pas une photo, aucune nouvelle. Pas davantage sur les rares clichés de François Hollande depuis la passation, où on l’a vu dîner dans un restaurant de Saint-Tropez avec son ami Jean-Pierre Jouyet.

Après une *enquête exclusive*, le Lab est en mesure de vous donner des nouvelles de Philae. Un ami de l’ex-Président, qui lui a rendu visite dans ses bureaux de la rue de Rivoli, témoigne :

 

"

La chienne est bien là, avec lui. Je l’ai vue, elle dort dans une pièce du grand appartement. Elle est toujours aussi affectueuse, elle va à la rencontre des visiteurs, on lui caresse le haut de la tête avec plaisir.

"

Et ce proche de François Hollande de mentionner ce qui s’apparente à un léger signe de déprime décelé chez Philae :

 

"

J’ai cependant remarqué qu’elle avait pris un peu de poids.

"

François Hollande lui-même ne cachait pas sa déprime lors de ses derniers jours élyséens. "Je suis à la fin de ma vie. Je n’ai vécu que de la politique", confiait-il au mois de mars. Resté plutôt évasif sur son avenir (car non, il ne s’est pas définitivement retiré de la vie politique), il avait lancé :

 

"

Pour l'instant, je n'ai pas de mandat à briguer mais il ne faut jamais dire jamais. […] Vous savez que je n’ai pas été Président très longtemps dans ma vie. On a une vie avant d’être président, on a une vie après. Dans la politique, j’ai dû exercer tous les mandats possibles. Sauf sénateur… quand je dis ça, n’interprétez pas hein !

"

François Hollande se consacre aujourd’hui à sa fondation, La France s’engage, dans ses bureaux de la rue de Rivoli. Situés non loin du jardin des Tuileries – un excellent spot pour les promenades quotidiennes… de Philae.

Du rab sur le Lab

PlusPlus