Et Alain Juppé appela une nouvelle fois les élus et militants LR à parrainer Nathalie Kosciusko-Morizet pour la primaire

Publié à 12h04, le 05 septembre 2016 , Modifié à 06h26, le 06 septembre 2016

Et Alain Juppé appela une nouvelle fois les élus et militants LR à parrainer Nathalie Kosciusko-Morizet pour la primaire
© © PIERRE ANDRIEU / AFP

#Help! Alain Juppé sur son compte Twitter appelle ce 5 septembre les élus et militants LR à parrainer la seule candidate féminine de la primaire de LR.

Visiblement, les appels d'Alain Juppé ne font pas recette. Déjà, en août, le maire de Bordeaux lors d'une rencontre avec l'élue de Paris, dans la cadre de son tour de France des parrainages, avait souhaité qu'elle puisse participer à la primaire. Il avait déclaré :

"

J'encourage vivement mes amis à parrainer Nathalie.

"

Mais voilà, à 4 quatre jours de la date fatidique, il manque toujours des parrains à l'ex-ministre. Pour participer à la primaire, les candidats doivent, en effet, réunir et déposer le 9 septembre les parrainages de 250 élus dans 30 départements, dont 20 parlementaires, et de 2.500 adhérents du parti. Et NKM n'y est pas. Sur BFM ce lundi 4 septembre, elle détaille :

"

On y a passé l'été, quand même. On n'est plus très loin du but, mais on n'y est pas encore. Il y en a un certain nombre que j'essaie de convaincre, j'ai encore quatre jours pour ça. Je suis presque au but pour les élus. [...] Il m'en manque quelques uns, on n'est pas loin.

"

Elle explique disposer de 16 parrainages de parlementaires sur les 20 nécessaires et poursuit :

"

Sur les adhérents, il m'en manque un peu plus d'une centaine, en comptant tous ceux qui se sont déjà mobilisés ce week-end.

"

Si Nathalie Kosciusko-Morizet dit ne pas vouloir faire de cet argument son arme principale, elle estime cependant qu'une primaire sans femme ne serait pas un "furieux signal de modernité". Il y en a un que tout cela agace, c'est Eric Woerth. Le sarkozyste sur Radio classique a déclaré ce lundi 5 septembre : "Je suis contre les manipulations et aider c'est manipuler".

Alors qu'Éric Woerth a encore estimé que le manque de femmes à la primaire de la droite n'était pas un problème car "il y a beaucoup de femmes qui entourent les candidats", NKM a ironisé sur Twitter, et suggéré à *certains candidats* (Nicolas Sarkozy peut se sentir visé) de "changer d'entourage" :

[EDIT 17h40] ajout tweet NKM

Du rab sur le Lab

PlusPlus