Et de droite et de gauche : quand Wauquiez avait un positionnement que Macron n’aurait pas renié

Publié à 14h35, le 03 novembre 2017 , Modifié à 14h35, le 03 novembre 2017

Et de droite et de gauche : quand Wauquiez avait un positionnement que Macron n’aurait pas renié
Laurent Wauquiez, ce macroniste qui s'ignore. © AFP

"Le retour de la droite." C’est avec cette punchline que Laurent Wauquiez mène campagne pour la présidence de LR, tapant comme un sourd sur Emmanuel Macron et la majorité présidentielle pour tenter de reprendre le leadership de l’opposition au chef de l’Etat, lui qui se revendique de "la droite identitaire". Au point qu’une partie de la droite s’émeut de la droitisation du discours du favori pour reprendre LR. Pourtant, Laurent Wauquiez n’a pas toujours été sur cette ligne dure et a presque été *macronien* avant l’heure. Qui l’eût cru ?

C’est ce qui ressort du livre Un huron à l'Assemblée (E.D.S Editions), écrit en 2006 par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, alors poulain du centriste Jacques Barrot qui lui a mis le pied à l’étrier. Une archive exhumée le 2 novembre par Challenges et Nicolas Domenach.

Dans cet ouvrage, Laurent Wauquiez exaltait alors le "et droite et gauche" prôné par Emmanuel Macron mais aussi, notamment, par François Bayrou avant lui. Celui qui était alors un jeune député de 31 ans "était alors humaniste, centriste, europhile…Tout ce qu'il n'est plus !", écrit Challenges. Surtout, Laurent Wauquiez, figure de l’aile droite de LR aujourd’hui et interlocuteur de Patrick Buisson, vantait "tout ce qui peut réunir la droite et la gauche pour construire des réformes de fond". Il ajoutait :

Il faut sortir des guerres de tranchées partisanes.

Du Macron dans le texte qui peut faire sourire aujourd’hui.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Jugeant "excessifs" ses propos sur Macron, Gérard Larcher appelle Laurent Wauquiez à la "modération"  

> Christophe Castaner accuse Laurent Wauquiez d’être "la desserte de l’âme FN"  

> L’anaphore de Jacques Barrot pour dénoncer le populisme de Laurent Wauquiez, son ancien poulain, sur l’Europe 

Du rab sur le Lab

PlusPlus