Fail : Nicolas Sarkozy est parti du Stade de France juste avant le but de Dimitri Payet

Publié à 09h52, le 12 juin 2016 , Modifié à 10h28, le 12 juin 2016

Fail : Nicolas Sarkozy est parti du Stade de France juste avant le but de Dimitri Payet
Nicolas Sarkozy © AFP

CHAT NOIR - Il n'y a parfois rien à faire sinon compter sur sa bonne étoile. Sauf que celle-ci, de temps à autre, se prend syndicaliste cégétiste, plante son piquet de grève et abandonne son propriétaire comme s'il n'était qu'un utilisateur lambda du RER. Ainsi va la vie : personne n'est à l'abri d'un gros coup de malchance, pas même un ancien président de la République.

Exemple concret. Nicolas Sarkozy est fan de football. Il était bien évidemment présent dans les tribunes du Stade de France, vendredi 10 juin, pour assister au match d'ouverture de l'Euro 2016, en France. Comme tous les supporters tricolores, l'ancien chef de l'État a vibré quand Olivier Giroud ouvert le score d'une tête bien placée. Il a également tremblé lorsque Bogdan Stancu a égalisé sur penalty. Et puis il a... Eh bien non, rien du tout. Le match de l'ancien président n'est pas allé plus loin.

Le JDD nous apprend en effet ce dimanche que Nicolas Sarkozy n'a pas assisté au but de Dimitri Payet en toute fin de rencontre, une frappe magnifique en pleine lucarne qui a offert la victoire aux hommes de Didier Deschamps alors que le match nul semblait inévitable… "Le soulagement se lisait sur les visages dans la tribune présidentielle du Stade de France, vendredi soir, écrit l'hebdomadaire. Le soulagement et l'amusement, à gauche en particulier, en voyant que Nicolas Sarkozy avait quitté le match juste avant la fin et donc juste avant la victoire." Le JDD cite un proche du président :

"

 Il fallait qu'il parte pour qu'on gagne. On s'est tous dit ça et ça nous a fait marrer.

 

"

De là à dire que Nicolas Sarkozy est le chat noir de cette équipe de France, il y a un écart que nous ne franchirons pas. D'autres en revanche... Seulement peut-on dire que le président de Les Républicains n'a pas eu beaucoup de chance vendredi mais, vu le résultat final de la rencontre France – Roumanie, personne ne l'en plaindra.

L'ex-président n'a donc pas vu en direct la joie des Français et les larmes de Payet. Il pourra toujours demander à François Hollande de lui faire un résumé. L'actuel chef de l'État est resté jusqu'au bout. Il a donc assisté à l'intégralité du match, but de la victoire compris. "Les joueurs se sont battus, ils se sont révoltés. Et le but de Payet est extraordinaire", s'enthousiasmait le chef de l'État après la rencontre… 

Du rab sur le Lab

PlusPlus