Fleur Pellerin soutient Grand Corps Malade après un concert interdit par la mairie UMP du Blanc-Mesnil

Publié à 08h52, le 15 mai 2015 , Modifié à 15h49, le 15 mai 2015

Fleur Pellerin soutient Grand Corps Malade après un concert interdit par la mairie UMP du Blanc-Mesnil
Fleur Pellerin s'apprêtant à slamer son soutien à Grands Corps Malade / Montage le Lab via AFP

J'VOUDRAIS FAIRE UN SLAM- Non, Fleur Pellerin n'a pas pris le micro pour slamer son soutien à Grand Corps Malade. Cependant, elle a soutenu le chanteur via Twitter après que celui-ci a vu la municipalité du Blanc-Mesnil (93) lui interdire un concert. Elle dénonce une "annulation honteuse" et juge la décision "inacceptable".

Le 21 mai prochain, le slameur Grand Corps Malade devait se produire sur la scène du Théâtre 9 au Blanc-Mesnil. Mais le maire UMP de la ville, Thierry Meignen, a annulé la représentation à cause de la présence d'un certain Rachid Amghar, alias Rachid Taxi, un militant de gauche local, invité par le chanteur à monter sur scène avec lui. 

Au micro de France Bleu le 14 mai, le maire justifiait sa décision en affirmant ne pas vouloir que le concert ne se transforme en "tribune politique". Il dit à propos de l'invité :

"

C’est un militant d’extrême gauche qui m’insulte depuis plusieurs années. Je dis non, ce n’est pas possible. Moi je ne prends pas le risque que ce concert se transforme en tribune politique. Je pense que ce concert risquait de mal tourner.

"

L'artiste s'est également exprimé sur le sujet dans une tribune au Plus de l'Obs. Il écrit ceci :

"

Au bout du fil on me précise que le souci est réel, qu’on a peur à la mairie, que Rachid ne se serve de ma scène comme d’une tribune politique, qu’il ne se contente pas de chanter



Il faut ici ajouter, pour que cette inquiétude prenne tout son sens, que Le Blanc-Mesnil est à la fois ma ville de naissance et celle de Rachid qui, fidèle à ses valeurs, est un citoyen engagé qui n’hésite pas à prendre la parole dans cette municipalité récemment élue. 



Faut-il préciser pourtant que jamais je n’ai utilisé mes scènes pour faire passer autre chose que mes textes et ma musique, que je considère assez porteurs de mes valeurs pour ne pas en rajouter ? 

"

L'artiste a également réagi via Twitter à la décision de la mairie et dénoncé un communiqué de presse "mensonger" du maire UMP :

Tout comme Fleur Pellerin, Julien Dray, vice-président du conseil régionale d'Ile-de-France, a apporté son soutien à Grand Corps Malade sur Twitter.

[EDIT 15h47] Le Président du Conseil départemental de Seine Saint-Denis, Stéphane Troussel, a décidé de proposer à l'artiste de jouer son concert dans un collège du Blanc-Mesnil, comme il l'annonce sur Twitter.

Du rab sur le Lab

PlusPlus