François Baroin sur le traitement de Manuel Valls par En Marche ! : "Je n’ai jamais vu une telle violence !"

Publié à 11h30, le 11 mai 2017 , Modifié à 12h28, le 11 mai 2017

François Baroin sur le traitement de Manuel Valls par En Marche !  : "Je n’ai jamais vu une telle violence !"
© François Baroin © Christophe Petit Tesson POOL AFP

La violence fait partie des mœurs politiques. La campagne présidentielle qui vient de s’achever a été, selon les observateurs, d’une particulière brutalité. Mais les politiques sont parfois choqués. Ainsi au PS mais aussi à droite, on trouve le sort réservé à Manuel Valls par En Marche ! particulièrement cruel. Depuis quelques jours, les offres de service de Manuel Valls auprès de En Marche ! ne rencontrent que des murs. Le PS menace de l'exclure. La séquence est particulièrement difficile pour l'ex-Premier ministre.  

Et à droite on s’en émeut. Après Bernard Accoyer, c’est au tour du leader de la campagne LR de souligner la violence du clan Macron. Interrogé sur France 2, ce jeudi 11 mai, François Baroin déclare :    

 

Je pense qu’il y a des règlements de comptes entre Macron et Valls qui sont d’une puissance…  Et qui n’ont rien à voir avec la bienveillance qu’on nous a vendue pendant plusieurs semaines de campagne. Je n’ai jamais vu une telle violence !

Il explique qu’adversaire politique ou pas, on ne traite pas les gens comme ça. Il continue :

 

On aime ou on n'aime pas Valls mais enfin, il a servi l’Etat et dans une période difficile. Il a mis en place l’état d’urgence pour protéger les Français. Ça a marché, ça a pas marché… peu importe mais la manière dont il est traité dit beaucoup quand même de l‘esprit sectaire de ce mouvement qui se veut très moderne et qui en 3 jours appartient déjà dans ses méthodes et ses combines au passé.

Tout cela invalide donc le positionnement « bienveillance et renouveau » du mouvement d’Emmanuel Macron. François Baroin trouve cet épisode "violent, spectaculaire et visible" et termine :

 

Il faudrait beaucoup d’argumentations et de force de conviction pour expliquer que ce qui se passe sur Valls procède de la bienveillance naturelle des relations humaines.

Les investitures La République en marche vont être dévoilées dans la journée. Il n’est absolument pas certain que le cas Valls soit pour autant réglé dans les heures qui viennent. En ce qui concerne la bienveillance, cela doit faire sourire Jean-François Copé qui estimait il y a un an que l'épisode Bygmalion avait été selon lui "anormalement violent"

 

À LIRE SUR LE LAB :

Manuel Valls tentant de valider sa candidature En Marche ! : "Je clique, je clique, mais ça ne marche pas"

Jean-Paul Delevoye assure que Manuel Valls ne remplit pas "les critères d’une investiture" En Marche !

Du rab sur le Lab

PlusPlus