François Fillon maintient sa candidature malgré sa mise en examen annoncée

Publié à 12h36, le 01 mars 2017 , Modifié à 12h51, le 01 mars 2017

François Fillon maintient sa candidature malgré sa mise en examen annoncée
© AFP

La matinée du 1er mars a débuté avec l’annulation, sans explication et à la dernière minute, de la visite de François Fillon au Salon de l’agriculture. Aucun proche, visiblement, n’en avait été informé.

À 12 heures, le candidat LR à la présidentielle a mis fin aux rumeurs et annoncé, depuis son QG de campagne, qu’il serait candidat "jusqu’au bout" :

 

"

C'est au peuple français que je m'en remets, parce que seul le suffrage, et non une procédure menée à charge, peut décider qui sera le prochain président de la république française. Je ne céderai pas. Je ne me rendrai pas. Je ne me retirerai pas. J'irai jusqu'au bout parce qu’au-delà de ma personne, c’est la démocratie qui est défiée. [...] Oui, je serai candidat à la présidence de la république, et nous tirerons de ces épreuves, avec tout ce qu'elles comportent de juste et d'injuste, le surcroît de force qu'il nous faut pour l'emporter et redresser notre pays.

"

Les principaux cadres Les Républicains ont défilé au QG de François Fillon dans la matinée, alors que le candidat a été convoqué par les juges d’instruction le 15 mars, comme il l'a confirmé lors de sa prise de parole. L’ancien Premier ministre s’est entretenu au téléphone avec ses anciens rivaux de la primaire Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Le 6 février dernier, François Fillon avait "présenté ses excuses aux Français" pour avoir fait travailler ses proches et maintenu sa candidature. Le candidat LR est empêtré dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de deux de ses enfants comme assistants parlementaires.

Le prétendant à l’Élysée avait prévenu qu’il resterait candidat même en cas de mise en examen. "Je m’en remets désormais au suffrage universel", avait-il annoncé, estimant qu’il "serait scandaleux de priver la droite et le centre d’un candidat". Après avoir, dans un premier temps, assuré que la seule chose qui pourrait l’empêcher d’être candidat serait une mise en examen.

Du rab sur le Lab

PlusPlus