François Hollande annonce une prolongation de trois mois de l'état d'urgence

Publié à 06h12, le 15 juillet 2016 , Modifié à 06h48, le 15 juillet 2016

François Hollande annonce une prolongation de trois mois de l'état d'urgence
François Hollande © AFP

Il est 3h30, environ, lorsque François Hollande prend la parole ce vendredi 15 juillet. Quelques heures avant, un attentat a été commis à Nice, faisant au moins 80 morts.

Depuis l'Élysée, au cœur de la nuit, le chef de l'État a réagi à cette attaque terroriste, exactement comme il l'avait fait le 13 novembre.  "La France a été frappée le jour de sa fête nationale, le 14 juillet, symbole de la liberté, parce que les droits de l'Homme sont niés par les fanatiques, et que la France est forcément leur cible", a-t-il commencé avant d'annoncer la prolongation de l'état d'urgence en France pour trois mois. Il a dit :

 

"

J'ai décidé que l'état d'urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, sera prolongé de trois mois. Un projet de loi sera soumis au Parlement d'ici la semaine prochaine.

"

Quelques heures avant, lors de son interview du 14 juillet, le président de la République avait annoncé la levée de l'état d'urgence le 26 juillet, dès la fin du Tour de France. L'attentat terroriste perpétré à Nice aura eu raison de cette initiative.

François Hollande a également décidé "de faire appel à la réserve opérationnelle, c'est-à-dire à tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes". L'opération Sentinelle, qui permet de mobiliser 10.000 militaires sur le sol français, sera maintenue à un haut niveau.

#

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus