François Hollande comprenant que Christiane Taubira va démissionner : "Ça veut dire que l’histoire est finie"

Publié à 17h16, le 02 février 2016 , Modifié à 17h18, le 02 février 2016

François Hollande comprenant que Christiane Taubira va démissionner : "Ça veut dire que l’histoire est finie"
François Hollande et Christiane Taubira © Montage Le Lab via AFP

THIS IS THE END - Longtemps, François Hollande a tout fait pour convaincre Christiane Taubira de rester au gouvernement. Donnée partante à chaque annonce de remaniement, la ministre de la Justice est chaque fois restée. Et puis un beau jour, elle est partie. Certes pas sur un coup de tête qui aurait pris le chef de l'État de court. Mais ce dernier en a tout de même eu le sentiment qu'une page se tournait.

C'est ce qui ressort de cette phrase, lâchée par François Hollande au téléphone avec sa garde des Sceaux, plusieurs jours avant l'annonce officielle de la démission, et rapportée par Paris Match mardi 2 février. Le 22 janvier, Christiane Taubira adresse au président le manuscrit de son livre, Murmures à la jeunesse, un pamphlet anti-déchéance de nationalité écrit dans le plus grand secret et publié cette semaine. S'il connaît parfaitement l'opposition de sa ministre à cette mesure, il comprend seulement alors que cette fois, c'est pour de bon. Et "soupire" auprès de Taubira :

 

"

Ça veut dire que l’histoire est finie.

"

"La fin d'une ère", aurait dit le poète. On sent une certaine tristesse dans ces mots présidentiels, François Hollande voyant là s'éloigner celle qui servait de "caution de gauche" au gouvernement.

La démission de Christiane Taubira sera officialisée le mercredi suivant, le 27 janvier, après le retour de François Hollande d'un voyage officiel en Inde.



À LIRE SUR LE LAB :

Pourquoi Christiane Taubira n’a pas démissionné le 23 décembre, jour de l’annonce du maintien de la déchéance de nationalité

Du rab sur le Lab

PlusPlus