François Hollande confie que ça lui "aurait manqué" de ne pas être Président

Publié à 07h37, le 29 mars 2017 , Modifié à 07h37, le 29 mars 2017

François Hollande confie que ça lui "aurait manqué" de ne pas être Président
François Hollande. © AFP

C’est un peu sa tournée d’adieux. Dans ce contexte de fin de règne à l’Elysée, François Hollande préfère ironiser sur le désintérêt qu’il suscite en France depuis l’annonce de sa non-candidature que sur son choix pour la présidentiel, toujours mystérieux, entre Benoît Hamon et Emmanuel Macron. Et se livre aux journalistes qui suivent encore l’actualité élyséenne.

Comme le rapporte ce mercredi 29 mars Le Figaro, lors de son dernier voyage présidentiel en Asie, François Hollande a gâté ses interlocuteurs en confidences. "Oui, il y a une émotion de ne plus être président dans quelques semaines, mais la plus grande émotion est de l’avoir été", lâche le chef de l’Etat se réjouissant cependant, en serrant les dents, de ne plus avoir à subir bientôt "la lourdeur" de la fonction présidentielle.

Il poursuit, avec une pointe d’amertume :

"

Ne pas faire président, c’est cela qui m’aurait manqué. Même si je n’ai été candidat qu’une seule fois, cela m’aurait coûté de ne pas l’être. Après, une fois que vous l’avez été, vous pouvez dire ‘on aurait pu continuer’, bien sûr.

"

S’il a d’ores et déjà annoncé qu’il ne "ferait pas d’affaires" comme Nicolas Sarkozy, François Hollande avait aussi prévenu qu’il n’avait pas "annoncé son retrait de la vie politique". Ce qu’il confie à nouveau lors de cette tournée asiatique. "Il ne faut pas annoncer son départ, son retrait de la vie politique", confie celui qui, en janvier, blaguait déjà sur son futur retour en politique. Et d’ajouter :

"

Quand on a été Premier ministre ou Président, on ne sait pas quel sera son avenir politique.

"

Et Nicolas Sarkozy, son prédécesseur, est bien placé pour le savoir.

Du rab sur le Lab

PlusPlus